Le cheval dans la mythologie islandaise

Le cheval dans la mythologie islandaise

Cavaliers du monde / Cultures équestres / Islande / Races de chevaux 0

En Islande, le cheval est bien plus que le compagnon de travail ancestral de l’homme : il est au cœur de la mythologie nordique et n’a rien perdu de son aura légendaire qui brille depuis des millénaires.

Une île de feu et de glace

Lorsque les Vikings sont arrivés sur l’île de feu et de glace, ils n’ont pas seulement importé le cheval : ils ont essaimé dans la moindre parcelle de l'île, comme dans le cœur des habitants, son aura mythologique et légendaire.
Le cheval est présent dans le folklore islandais depuis la nuit des temps@Blog Cheval d'Aventure
Le cheval est présent dans le folklore islandais depuis la nuit des temps@Blog Cheval d'Aventure

L’Edda poétique, à la gloire du cheval

Datant du XIIème siècle, l’Edda poétique est le plus ancien recueil poétique islandais. Il rassemble une trentaine de poèmes rédigés en vieux norrois : des textes mythologiques mettant en scène les dieux du panthéon nordique, mais également des héros humains comme Sigurðr (ou Siegfried) , le meurtrier de Fafnir, et bien sûr… des chevaux fabuleux !
La légende dit que ce sont des chevaux qui traînent le soleil dans le ciel @Blog Cheval d'Aventure
La légende dit que ce sont des chevaux qui traînent le soleil dans le ciel @Blog Cheval d'Aventure
Les chevaux jouent un rôle majeur dans la mythologie nordique. Par exemple, les chevaux Árvakur et Alsvinnur traînent un chariot dans les cieux pour transporter le soleil. De même, les chevaux du dieu du jour et de la déesse de la nuit s’appellent Skínfaxi et Hrímfaxi, des noms qui signifient respectivement « Crinière brillante » et « Crinière de givre ». Et c'est en tirant le chariot de Dagur que la crinière et la queue de Skínfaxi illuminent chaque jour le ciel et la terre…

Chevaux célèbres

Les trois chevaux les plus importants de la mythologie islandaise s’appellent Svaðilfari, Sleipnir et Grani. Chacun est le père de l’autre, même si Sleipnir est le plus célèbre de tous.
Le petit cheval islandais est d'une endurance à toute épreuve @Blog Cheval d'Aventure
Le petit cheval islandais est d'une endurance à toute épreuve @Blog Cheval d'Aventure
La légende prétend que le maître de Svaðilfari était un géant maléfique qui voulait que son cheval, un fougueux et puissant étalon, l’aide à construire le mur d’Asgard. Le géant fait un pari avec les dieux mais, de crainte de perdre son pari, Loki, le dieu de la malice,  ruse : il prend la forme d’une jument qui séduit Svaðilfari afin de le détourner de son maître, empêchant ainsi ce dernier de finir l’ouvrage dans les temps. De cette union naîtra Sleipnir, future monture du dieu Odin…

Sleipnir, le cheval à huit jambes

Dans la mythologie nordique, Sleipnir est un cheval fabuleux à huit jambes. Mentionné dans l’Edda poétique, mais aussi dans l’Edda en prose, il est capable de se déplacer au-dessus de la mer comme dans les airs… Décrit comme « le plus rapide et le meilleur de tous les chevaux », il devient la monture d’Odin. L'Edda en prose, notamment, donne de nombreux détails sur les circonstances de la naissance de Sleipnir, précisant entre autres sa couleur grise.

Un canyon en forme de fer à cheval

Selon la légende, le sabot de Sleipnir, en prenant appui sur le sol, aurait donné naissance à Ásbyrgi, le canyon en forme de fer à cheval situé dans le nord de l’Islande, que l’on peut d’ailleurs visiter.
Sleipnir a probablement inspiré Tolkien pour créer le cheval Gripoil (en anglais, Shadowfax), la monture du magicien Gandalf. De nombreux navires portent son nom, lequel a également été donné à un navigateur web !
ee
Aujourd'hui comme hier, le cheval est le compagnon de chaque jour des Islandais @Blog Cheval d'Aventure

Grani, fils de Sleipnir

Grani (ou Greyfell) est un fils de Sleipnir, gris comme son père. Dans les différents textes qui composent l'Edda poétique et la Völsunga,  fameuse saga médiévale, il est capturé puis chevauché par le héros Sigurðr  grâce aux conseils d’un vieil homme mystérieux, lequel n'est autre que le dieu Odin déguisé…
Belle démonstration de tölt, allure supplémentaire propre au cheval islandais  qui ne provoque aucune secousse @Blog Cheval d'Aventure
Belle démonstration de tölt, allure supplémentaire propre au cheval islandais qui ne provoque aucune secousse @Blog Cheval d'Aventure
L'histoire de Grani, étroitement liée à celle de Sigurðr a beaucoup inspiré les amoureux de la légende des Nibelungen, notamment au XIXème siècle. Dans l'opéra de Richard Wagner, « Der Ring des Nibelungen », Grane est le nom du cheval de Brunehilde. Et plus récemment, Grani réapparaît dans « La Légende de Sigurd et Gudrún », retranscrite par Tolkien.
e
La beauté des paysages de l'île de feu et de glace a toujours inspiré les artistes @Blog Cheval d'Aventure

La nixe, démon à tête de cheval

Parmi les monstres qui peuplent le folklore islandais, la nixe est un démon des eaux qui a toutes les apparences d’un cheval - à l’exception des oreilles et des sabots qui sont tournés à l’envers. Selon la légende, la nixe vivait dans l’eau des lacs et des rivières, charmant et attirant les promeneurs insouciants vers le fond des eaux pour que celles-ci deviennent leur dernière demeure…
On disait également que le bruit de la glace craquant sur les lacs gelés en hiver n’était autre que le hennissement de la nixe. Cette croyance poussait les cavaliers à la plus grande prudence au moment de traverser les eaux gelées !
ee
La majesté et la beauté des paysages islandais se prêtent merveilleusement à la randonnée @Blog Cheval d'Aventure
D’ailleurs, si un cavalier avait la terrible malchance de se retrouver à chevaucher une nixe, une des seules façons de parer la bête maléfique était de tracer un signe de croix sur son dos.
Une autre méthode consistait à prononcer son nom. Tous les Islandais connaissent l’histoire de cette nixe traînant une jeune fille endormie vers un lac pour la noyer, jusqu’à ce que la pauvre victime se réveille et crie son nom. La créature lâche alors aussitôt sa proie et s’en va disparaître sous l’eau...

En Islande, nommez votre monture !

Cette légende est à l’origine d’une croyance encore très répandue en Islande selon laquelle on ne doit jamais monter un cheval dont on ignore le nom. Alors, avant le départ de votre randonnée à cheval, n’oubliez pas de demander à votre guide le nom de votre monture et… entraînez-vous à le prononcer !
ee
Que vous fassiez un convoyage de moutons ou de chevaux, retenez bien le nom de votre monture ! @Blog Cheval d'Aventure
Vous constaterez d’ailleurs qu’en Islande, les noms donnés aux chevaux en Islande répondent à une longue tradition. Certains renvoient à leur couleur, comme Bleikur (littéralement, « le rose »), Gráni (« le gris ») et Kolfaxi (« à crinière noire »). D’autres évoquent le tempérament ou la personnalité, comme Farfús (« qui aime voyager »), Háski (« casse-cou »), Ljúfur (« adorable ») ou Prakkari (« rusé »).
Et bien sûr, de nombreux noms proviennent de la mythologie nordique : Loki, Mjölnir, Ýmir, Thór… Histoire de partir à cheval à la découverte des splendeurs de l’île avec encore plus de magie dans le cœur !     

Partez en randonnée à la découverte de l'Islande avec Cheval d'Aventure
Lisez aussi sur le blog :