L’Irish Cob, beauté celtique

L’Irish Cob, beauté celtique

Europe / Irlande / Races de chevaux 0

Longtemps inconnu du grand public, l’Irish Cob est devenu en quelques années l’une des races équines les plus recherchées pour l’équitation de loisir et le spectacle équestre.

Mi-selle, mi-trait… 


Un vrai phénomène de mode que les amoureux de ce cheval irlandais au physique atypique résument en trois mots : beauté, sérénité et polyvalence !

Carine Schmidlin
Demi-trait ? Non, cheval de selle ! Tennessee of Wales, appartenant à Anne Ringrave © Carine Schmidlin

Une morphologie puissante


Bien qu’il soit souvent comparé à un « demi-trait », l’Irish cob est officiellement un cheval de selle. Il en possède la morphologie dans sa ligne générale – avec une plus grande consistance osseuse, et en plus trapu. L’Irish cob a une épaule musclée et rouée, un dos court et fort, une croupe arrondie. Ses membres ont une ossature épaisse.  Sa taille au garrot peut varier : dans le standard officiel, elle doit être inférieure à 1,70 m, mais il n’existe pas de minimum. Quelle que soit sa taille, c’est un cheval compact, large et puissant. 

Carine Schmidlin
Le sublime étalon Dorphin, appartenant à la famille De Barres, est né en Irlande © Carine Schmidlin

La force tranquille


L’Irish cob possède un mental froid qui l’apparente aux chevaux « lourds ». Il sait gérer ses peurs : s’il est effrayé, sa réaction sera minime. Cette sérénité est pour beaucoup dans son succès en club. En effet, en dépit de sa force il est réputé facile, même pour les débutants. Parfois qualifié de « cheval-chien », il est très proche de l’homme. Néanmoins, attention à ne pas le braquer car il est sensible : il faut lui demander les choses et non les lui imposer. 

Carine Schmidlin
Tennessee of Wales  présente la belle tête caractéristique de l'Irish cob © Carine Schmidlin

Pour quelles disciplines ?


En France, l’équitation de loisir est clairement le premier débouché de l’Irish cob. De par son physique de « nounours » et sa gentillesse, c’est le cheval de famille par excellence. Sa taille et sa morphologie intermédiaires en font une monture pour tous les âges.  Issu de plusieurs souches irlandaises, l’Irish cob est très rustique et vit plus heureux dehors.

Clément
L'Irish se présente sous toutes les robes, y compris la robe pie ! © Clément Geirnarert

Bien souvent, ses pieds larges et d’excellente qualité ne nécessitent pas de ferrage. C’est un excellent cheval de randonnée, même pour un cavalier lourd car il est très porteur. On en trouve aussi de plus en plus en TREC (pour ces deux disciplines, préférez les modèles pas trop lourds).

Carine
En dépit de son corps massif, l'Irish peut se révéler étonnamment aérien dans ses allures ©  Carine Schmidlin

L’attelage est l’autre principal débouché de l’Irish cob grâce à son mental froid, sa morphologie (épaule développée qui apporte une grande force de traction) et son élégance naturelle. C’est aussi l’une des races les plus recherchées en voltige, en équithérapie et en ski-joëring pour son absence de réactions disproportionnées.

Clément
L'Irish cob est un cheval rustique qui n'est pas fait pour vivre en box © Clément Geirnaert

Enfin, on en voit beaucoup en spectacle équestre, une réelle publicité pour la race car le public admire sa beauté, ses longs crins et fanons, son charisme… Les éleveurs ne s’en plaignent pas, mais souhaitent aussi s’éloigner du côté « cheval de Barbie » pour insister sur sa polyvalence et ses utilisations variées ! 

Carine
L'Irish cob est bien plus qu'un simple "cheval de Barbie"... même s'il en a le look ! © Carine Schmidlin


Un grand merci aux photographes Carine Schmidlin et Clément Geirnaert pour leurs photos. Tous Droits Réservés.

Pour en savoir plus, visitez le site de la France Irish Cob Association

Partez en randonnée en Irlande avec Cheval d’Aventure 

Lisez aussi sur le blog :