Libres et sauvages comme des poulains Camargue

Libres et sauvages comme des poulains Camargue

Cultures équestres / Provence Alpes Côte d'Azur / Races de chevaux 0
La talentueuse photographe équestre Carine Schmidlin a effectué un "shooting" en Camargue au sein d'une authentique manade. Elle a su capter dans son objectif la beauté libre et sauvage des chevaux...  dont les poulains de l'année !


Carine Schmidlin
Tel le vilain petit canard du conte d'Andersen, ce poulain noir deviendra blanc ! © Carine Schmidlin

Un mode d'élevage extensif


La saison des poulinages bat son plein ! Pour fêter en beauté ce qui constitue l'un des plus grands moments de la vie des éleveurs, nous vous offrons de splendides clichés pris par la photographe Carine Schmidlin au sein d'une véritable manade camarguaise : le domaine de Maguelonne, aux Saintes-Maries-de-la-Mer. 


© Carine Schmidlin
Ce poulain semble déjà afficher fièrement son identité camarguaise © Carine Schmidlin

En France, si tous les poulains sont craquants, quelle que soit leur race, ceux de Camargue ont un petit plus : ils naissent, grandissent et vivent en semi-liberté, à l'état quasi sauvage... C'est la spécificité de l'élevage Camargue, sur un mode "extensif" qui n'est pas sans rappeler celui des grands espaces américains.


© Carine Schmidlin
Dès leur plus jeune âge, les poulains Camargue sont à l'aise dans l'eau © Carine Schmidlin

En liberté sur de vastes étendues


La manade est un troupeau de chevaux ou de juments élevés selon un mode traditionnel, qui remonte à des temps très reculés. Cet anachronisme fait la fierté des éleveurs camarguais, dans une époque telle que la nôtre où l'on s'éloigne de plus en plus des formes de vie inscrites dans le cycle de la nature. 


© Carine Schmidlin
Le lien mère-poulain se crée dès la naissance et se prolonge en pleine nature © Carine Schmidlin


C'est ce mode d'élevage extensif qui a façonné la Camargue, modelant ce cheval exceptionnel que nous avons avons déjà présenté sur le blog : rustique, frugal et particulièrement résistant ! Vivant en liberté sur de vastes étendues, la manade constitue une société à part entière.

Des poulains plus libres que jamais


En Camargue, la saison des poulinages ne se vit pas comme chez la plupart des éleveurs. Pas de naissance au box, pas de surveillance à distance, pas de stress...  On laisse faire la nature, car la nature fait bien les choses !


© Carine Schmidlin
La Camargue, terre d'eau et de roseaux... © Carine Schmidlin


Dès les premiers jours du printemps, les poulains camarguais naissent sans aucune intervention de l'homme. Au moment de mettre bas, la mère s'écarte du troupeau pour gagner une levée de terre, à l'abri des roseaux ou d'un tamaris, loin des regards.

La selle camarguaise traditionnelle des gardians @Blog Cheval d'Aventure
La selle camarguaise traditionnelle des gardians @Blog Cheval d'Aventure

Soucieuse de protéger son poulain, elle restera quelque temps à l'écart, avant de s'intégrer à nouveau au groupe de ses congénères. Le poulain attache étroitement ses premiers pas (maladroits mais bien vite assurés) à ceux de sa mère.


© Carine Schmidlin
Certaines poulinières sont équipées d'une cloche, comme les vaches d'un troupeau © Carine Schmidlin


Les naissances se succèdent et l'on voit bientôt les poulains de Camargue, vifs et gracieux, affirmer leur vitalité, amorcer de brefs galops dans tous les sens, se mesurer les uns aux autres en des joutes enjouées. Ils manifesteront sans tarder des velléités d'indépendance, tout en apprenant les règles de la manade, sa hiérarchie.


© Carine Schmidlin
Les gardians et les manadiers sont les cow-boys de notre pays © Carine Schmidlin


Petit poulain brun deviendra blanc


Le saviez-vous ? Un poulain de Camargue naît toujours avec une robe foncée, généralement baie ou rouanne, parfois presque noire ! La robe s’éclaircit avec l’âge sous l’effet d’un gène dit « du grisonnement ». De la naissance à ses 5 ans, elle s’éclaircit tout d’abord autour des yeux et du nez. La robe prend  ensuite une couleur gris foncé, et ne cessera de s’éclaircir.


© Carine Schmidlin
La robe du poulain finira blanche (en fait, grise selon le terme exact) © Carine Schmidlin

De 5 à 6 ans, le cheval de Camargue présente généralement une robe d’apparence complètement blanche et gardera cette robe jusqu’à la fin de sa vie. Elle peut aussi être truitée (d’apparence blanche avec de toutes petites taches marron) mais cela est plus rare.

© Carine Schmidlin
Les poulains entre eux, compagnons de jeux, apprennent de façon grégaire © Carine Schmidlin

Avec la vieillesse, quelques taches grises peuvent apparaître sur la croupe du cheval de Camargue. Il peut d'ailleurs être victime de mélanomes dermiques. Ce type de mélanome se rencontre dans 80% des cas chez des chevaux de plus de 6 ans présentant souvent une robe grise...


© Carine Schmidlin
Comme sortis d'un rêve...  Une poulinière et son petit descendent vers la photographe © Carine Schmidlin

Mais globalement, le Camargue est un cheval rustique qui ne rencontre pas beaucoup de problèmes de santé. Les poulains pleins de vie que vous admirez ici sur le blog ont toutes les chances de connaître une belle longévité !

© Carine Schmidlin
Instant de grâce et de beauté en terre camarguaise © Carine Schmidlin


Toutes les photos sont de Carine Schmidlin, tous droits réservés. Un grand merci à elle ! 
Pour en savoir plus sur son travail, consultez son site et sa page Facebook

Pour en savoir plus sur la race Camargue et l'élevage en manade : le site de l'Association des éleveurs de chevaux de Camargue

Effectuez un séjour équestre dans une manade en Camargue avec Cheval d'Aventure 

Lisez aussi sur le blog :