La Française Elodie Maillard  à la  Gobi Desert Cup

La Française Elodie Maillard à la Gobi Desert Cup

Cultures équestres / Destinations / Mongolie / RDV équestres 0

C’est Elodie Maillard, passionnée d’endurance équestre, qui représentera la France dans la Gobi Desert Cup, en Mongolie, du 22 au 31 août 2018. Une cavalière à suivre… et à soutenir ! 

Promouvoir la culture équestre mongole


Déjà emblématique, cette nouvelle course d’endurance équestre est une belle façon de promouvoir la culture mongole auprès de la communauté internationale, tout en soutenant un projet de développement durable. 

@Blog Cheval d'Aventure
La Gobi Desert Cup est un moyen de promouvoir la culture mongole @Blog Cheval d'Aventure

La Gobi Desert Cup se déroulera du 22 au 31 août 2018 : 6 jours durant lesquels les participants vont parcourir 480 km, portés par des chevaux typiques dans un environnement rude. Elle mobilise déjà les professionnels et amateurs d'endurance équestre -  cavaliers de toutes nationalités et vétérinaires habilités par la Fédération Équestre Internationale.

@Blog Cheval d'Aventure
Les chevaux mongols sont petits en taille mais grands par le cœur ! @Blog Cheval d'Aventure

480 km en 6 jours


C’est donc à une course équestre de très haut niveau que va participer la cavalière française : 480 km en 6 jours, ça fait 80 km par jour. De Ulaan Bataar à Mandal Gobi, la course s'étendra vers le sud jusqu’à Dalanzadgad. Chaque jour, les concurrents chevaucheront un cheval différent !
Découvrir quotidiennement une nouvelle monture, comprendre ses capacités, développer une relation harmonieuse et trouver la connexion seront donc les clés du succès. Car le cheval est à la fois un athlète et  un partenaire...


@Blog Cheval d'Aventure
Elodie Maillard est une cavalière d'endurance de haut niveau @Blog Cheval d'Aventure


Au plus près des traditions mongoles


Elodie Maillard va devoir ainsi tester son endurance à l’autre bout du monde,  monter des chevaux mongols, mettre à l’épreuve son sens du cheval et de l’équitation… Parmi les organisateurs de la course, il y aura Nara , vétérinaire mongol doté d'une expérience internationale en reproduction & boiterie, conférencier et chercheur à l'Université d'Ulaan Bataar ;  Camille, directrice, cavalière d'endurance internationale et entraîneur ;  Bayar, responsable de la logistique et comptable qualifiée, dont la démarche est précise : permettre aux concurrents de vivre au plus près des traditions mongoles. 

@Blog Cheval d'Aventure
La course soutient les communautés nomades @Blog Cheval d'Aventure

Une expérience à la fois équestre et culturelle


Plus qu’une course d’endurance, c’est aussi une expérience culturelle qui attend Elodie… Au-delà de l’aspect « challenge sportif », sa démarche est claire  : « Je soutiens l’organisation de cette course favorisant le mode de vie nomade, l'échange culturel, la redistribution des richesses, le respect des chevaux et des traditions, et le partage de compétences, explique-t-elle.  Des traducteurs facilitent la collaboration et le partage de savoir-faire.  Des emplois sont créés. La population locale est mobilisée pour préparer la course, entraîner les chevaux et gérer l’intendance. La course soutient les communautés nomades. Les familles organisent les camps, ils permettent aux concurrents, chaque soir, de vivre selon les principes de la vie traditionnelle mongole. Les repas sont locaux : lait de chamelle ou jument fermenté et biscuits secs ! »


@Blog Cheval d'Aventure
Les concurrents vont apprendre à vivre selon les traditions mongoles @Blog Cheval d'Aventure


Le cheval étant au cœur du mode de vie mongol, un soin particulier est apporté à la centaine d’équidés mobilisés : ils sont sélectionnés (santé, âge, expérience, capacité physiques),  entraînés par des cavaliers mongols formés aux exigences d'une discipline de haut niveau, et  suivis quotidiennement par des vétérinaires : "L' « équitation intelligente » est récompensée quotidiennement, insiste Elodie. Les comportements irraisonnés sont pénalisés - « Qui veut voyager loin ménage sa monture ». Deux contrôles vétérinaires ont lieu chaque jour !"


@Blog Cheval d'Aventure
Les Occidentaux découvrent le courage et l'endurance du petit cheval des steppes ! @Blog Cheval d'Aventure


Un objectif à la fois sportif et personnel


Pourquoi soutenir Elodie ? Parce qu’elle le vaut bien ! La cavalière française nous rappelle à quel point l’endurance équestre est une belle école : « L’endurance équestre est une discipline exigeante, riche en remises en question, en dépassement de soi. Participer à cette course est un objectif de développement tant sportif que personnel. Il faut avoir le goût des défis et de l'aventure, c’est bien ce qui m’anime. The Gobi Desert Cup représente l’accomplissement des efforts et des expériences vécues jusqu’à présent. Je suis prête à courir une épreuve de haut niveau multipliant les difficultés techniques tout en vivant une expérience humaine unique de partage avec la population mongole locale ».


@Blog Cheval d'Aventure
Un drapeau fièrement brandi au cœur du désert de Gobi @Blog Cheval d'Aventure


Actuellement conductrice poids lourd, Elodie Maillard est aussi accompagnatrice de tourisme équestre et cavalière d’endurance.  Elle connaît les exigences spécifiques des disciplines équestres de pleine nature. Des heures de randonnées, d’entraînement de chevaux de loisirs et de compétition (TREC & Endurance) lui ont permis de tester de nombreux types de matériels, de chevaux et d’approches. 

@Blog Cheval d'Aventure
Elodie Maillard a consacré sa vie aux chevaux et à l'équitation de pleine nature @Blog Cheval d'Aventure

Le cheval, une passion, un métier


Cavalière, enseignante, gérante, commerciale, meneuse… Elodie Maillard a plusieurs cordes à son arc ! Ses diplômes en témoignent : Master en Développement Durable (Sciences de l'Environnement, du Territoire et de l'Economie),  Licence de Gestion du Tourisme International, DUT Techniques de Commercialisation...  Mais rien ne vaut le terrain ! Parce qu’on n’a jamais fini de mieux comprendre les chevaux et leurs besoins, la jeune femme n’hésite pas à poursuivre sans cesse ses apprentissages : ostéopathie, podologie, posturologie, éthologie…

@Blog Cheval d'Aventure
Elodie considère qu'il ne faut jamais cesser les apprentissages en matière de chevaux @Blog Cheval d'Aventure

Suivez l'aventure d'Elodie via Instagram et Facebook : @Eloenmongolie !

Vous pouvez également soutenir le projet sur le site de la Gobi Desert Cup et sur la page Facebook

Lisez aussi sur le blog :