Butteri italiens, cavaliers des chevaux de Maremme

Butteri italiens, cavaliers des chevaux de Maremme

Cavaliers du monde / Cultures équestres / Italie / Races de chevaux 0
Connaissez-vous les butteri ? Ces cavaliers des marais, véritables cow-boys auréolés d'un passé glorieux, sont également éleveurs de chevaux de Maremme, dans une Toscane méconnue…

Maremme : la "Camargue italienne"

Les butteri (littéralement, conducteurs de bœufs) sont les équivalents italiens des cowboys américains, des gauchos argentins, des gardians camarguais…
@Blog Cheval d'Aventure
Les butteri, "cowboys" d'Italie @Blog Cheval d'Aventure
Ce sont les derniers éleveurs à cheval de la Maremme ou des Marais pontins, longtemps infestés par les moustiques responsables du paludisme - aujourd'hui éradiqué. Ils ne sont guère plus qu'une poignée dans cette « Camargue italienne » située au sud-ouest de la Toscane.
La Maremme ? Un vaste territoire, aux limites mal définies, qui va du bord de la mer Tyrrhénienne jusqu'au nord du Latium. Une région belle et sauvage qui abrite une race de chevaux et une race de bovins appelées Maremmano, chacune dotée d’une identité très forte.

Vaches aux longues cornes

Les troupeaux de vaches Maremmanes, aux longues cornes impressionnantes, sont aujourd’hui encore poussés par les butteri chevauchant leur cheval Maremmano. Les veaux sont menés selon cette tradition ancestrale vers les pâturages, où ils prendront progressivement leur teinte claire caractéristique.
Chaque buttero possède un uncino, fabriqué en sorbier ou en olivier. Manié avec adresse, ce bâton de travail lui permet d’aiguillonner les bêtes, de passer un licol ou d’ouvrir une clôture sans avoir à descendre de cheval.

Le cheval de Maremme

L'histoire du cheval Maremmano est perdue dans la nuit des temps. La toute première preuve de la présence de populations de chevaux le long de la côte tyrrhénienne remonte à la civilisation étrusque (du VIIIème au Ier siècle av J.C) !
@Blog Cheval d'Aventure
Transhumance en Maremme @Blog Cheval d'Aventure
Le cheval Maremmano tire probablement ses origines de ces populations influencées ensuite, au fil des siècles, par le croisement avec différents types génétiques. Au XVIème siècle, il suscitait un intérêt considérable aussi bien dans l'État papal que dans le Grand Duché de Toscane.  

Création du livre généalogique

Mais comme toutes les races équines, les chevaux de Maremme ont été sélectionnés en fonction des besoins de travail, de guerre et de nourriture de l'homme… et ils ont bien failli disparaître après la Seconde Guerre Mondiale. Grâce à la volonté des éleveurs toscans et laziens, la race de Maremme parvint cependant à préserver son identité et assurer son avenir, grâce à la fondation de l’Associazione Nazionale Allevatori Cavallo di Razza Maremmana (Association des éleveurs de chevaux de race Maremme) et à la création du livre généalogique.

Cheval de selle et de travail

Ce stud-book est basé sur quatre étalons fondateurs de race, nés dans les années 20 à 40 : Otello, Aiace, Ussero et Ingres (chevaux de Maremme et Pur-sang anglais). Le cheval de Maremme devint ainsi le premier cheval de selle sélectionné en Italie selon les critères très stricts de l’index génétique et du test de performance.

Conduite du bétail à cheval

Le Maremmano a toujours été élevé à l'état sauvage, dans des conditions souvent difficiles. Il a ainsi conservé ses qualités de rusticité et de frugalité. Polyvalent et fiable, c'est le compagnon indispensable des butteri pour la conduite du bétail. Il est aujourd’hui aussi recherché pour l’équitation de loisir et la randonnée. On le voit également en compétition, dans des épreuves de dressage et de saut d'obstacles. Mais il reste le cheval de travail par excellence !

Buffalo Bill au pays des butteri

Le saviez-vous ? Dans les années 1880, une époque où l’Europe nourrissait une véritable fascination pour le Far-West et ses cow-boys, la troupe de William F. Cody (plus connu sous le nom de Buffalo Bill) vint effectuer deux grandes tournées en Europe. Les spectateurs affluèrent pour assister au fameux spectacle « Wild West Show », impatients de voir en vrai le célèbre chasseur de bisons, la tireuse d’élite Annie Oakley et de véritables guerriers Sioux, dont la plupart avaient combattu Custer à la bataille de Little Big Horn.
@Blog Cheval d'Aventure
Chevaux de Maremme, fierté toscane @Blog Cheval d'Aventure
Lorsque Buffalo Bill et sa troupe arrivèrent en Italie, ils furent conviés au Vatican pour le dixième anniversaire du sacre du pape Léon XIII. A Vérone, dans l’amphithéâtre romain, le colonel Cody donna une présentation dont le clou du spectacle fut un duel entre ses cow-boys et les butteri ! Devant quelque 20 000 spectateurs, les butteri prouvèrent aux Américains leur adresse au débourrage…

Butteri contre cow-boys !

Le correspondant du New York Herald Tribune à Rome écrivit même : « Les brutes bondirent dans les airs, se jetèrent de ça, de là, se contorsionnèrent en tous sens, mais en vain. En cinq minutes, les butteri avaient attrapé les chevaux avec un lasso, les avaient sellés, soumis et enfourchés. Puis, ils leur firent faire le tour de la piste tandis que la foule applaudissait à tout rompre ».  

Partez en randonnée en Toscane aux côtés des butteri avec Cheval d'Aventure

Lisez aussi sur le blog :