J'ai lu... J'attends un poulain, de Sophie Nauleau

J'ai lu... J'attends un poulain, de Sophie Nauleau

Brèves / J'ai lu... / L’art et les chevaux 0
Entre amour des mots et amour des chevaux, l’écrivain Sophie Nauleau publie un nouvel ouvrage qui raconte, sous forme de journal, comment la naissance annoncée de son premier poulain a permis le miracle de sa propre renaissance.

Poulain dessiné par Enki Bilal

D’abord, c’est la couverture du livre qui nous aimante : un titre insolite en clin d’œil au fameux « J’attends un enfant » de Laurence Pernoud ; un toucher à la douceur veloutée (qui confirme, si besoin en était, à quel point les « vrais livres » restent indétrônables face aux froides liseuses électroniques !) ; enfin, cette ravissante œuvre originale d’Enki Bilal représentant une tête de poulain - arabe, sans nul doute, vu son  gracieux chanfrein concave…

L'amour du cheval et de la poésie

Ensuite, ce sont les mots qui nous emportent. Les mots, Sophie Nauleau les aime depuis toujours, et ce bien avant ses études d’art et de littérature. Amoureuse des mots, amoureuse des chevaux, amoureuse d’un poète - le grand André Velter, qui partage sa vie et celle de leurs huit chevaux (enfin, neuf désormais !) dans le Lubéron -, l’auteur mêle ses trois passions en une dans ce journal intime à la plume exquise.  Onze mois d'introspection poétique, lucide et souvent drôle, qui débute avec un licenciement brutal et pour le moins cavalier de son poste à France Culture.

Des chevaux qui aident à (sur)vivre

Panser ses chevaux pour panser ses blessures…, qu’elles soient personnelles ou collectives, comme dans les pages très réussies sur le drame du Bataclan, n’est-ce pas notre façon à tous, cavaliers, de vivre – ou de survivre ?
Un petit bijou érudit et littéraire - plus littéraire qu’équestre, diront certains ? Mais l’auteur est écrivain et non professionnelle du cheval, et comme elle l’a si joliment répondu lors d’un salon du livre à un visiteur qualifiant son ouvrage précédent d’  «  intello » : « Je reconnais volontiers que la littérature a le goût des mots » !

J’attends un poulain, journal d'une renaissance, de Sophie Nauleau, éditions Actes Sud, collection "Arts équestres"
Disponible en ligne sur equibooks

Lisez aussi sur le blog :