Antoine Cloux : Horsemanship, quand l’élève devient maître

Antoine Cloux : Horsemanship, quand l’élève devient maître

États-Unis / Ethologie / Portraits / Rhône-Alpes 0
Formé auprès des tout premiers "chuchoteurs" américains, le Suisse Antoine Cloux travaille depuis plus de 20 ans avec les meilleurs « horsemen » du monde western (USA, Brésil, Argentine...) au service d’une seule cause : le mental du cheval.

Pionnier du horsemanship naturel en Europe


Il est Suisse, mais il vit en France. Il  a cumulé au total plusieurs années de voyage aux États-Unis, Argentine, Australie, Brésil… et continue de se former, encore et toujours, aux quatre coins du monde.

@Blog Cheval d'Aventure
Antoine Cloux a parcouru le monde pour découvrir les différentes cultures équestres @Blog Cheval d'Aventure

Chantre du horsemanship naturel, Antoine Cloux reste le premier et à ce jour le seul  Européen à avoir plusieurs fois été invité aux États-Unis parmi les 20 plus grands « chuchoteurs » de la planète cheval  à « Horseman's Re-Union», dédié à Tom Dorrance (dont il a traduit l’unique ouvrage True Unity en français), et "Road to the horse», le championnat du monde du débourrage et de l’équitation éthologique. Il vient d’intégrer l’équipe suisse de working cow horse, une discipline western d’équitation de travail que nous vous avons récemment présentée sur le blog … 

Débourrage de mustangs


On pourrait continuer la liste longtemps et se dire qu’avec un tel parcours, Antoine Cloux pourrait bien avoir le melon… Et bien, non  : c’est un Stetson qu’il a  vissé sur la tête ! Et quand on a, comme lui, rencontré des hommes de cheval d’exception tels que Tom Dorrance,  Ray Hunt, Buck Brannaman ou encore Martin Black, l’arrogance n’est pas au programme… Même chose lorsqu’on a passé des centaines d’heures dans le Wyoming à créer le lien avec des mustangs jamais approchés par l’homme.

@Blog Cheval d'Aventure
Faire du cheval un partenaire et non un opposant @Blog Cheval d'Aventure

Bref, au cours de son incroyable expérience de cavalier voyageur, Antoine Cloux a appris l’humilité. Aujourd’hui, il n’a de cesse de transmettre tout ce qu’il a appris – et tout ce qu’il continue d’apprendre, puisqu’à ses yeux, rien n’est jamais acquis. Qu’il débourre un poulain, désensibilise un cheval apeuré, fasse du tri de bétail… à chaque seconde, pour Antoine, une seule chose compte : préserver le mental, la confiance et le respect du cheval.

Il l'a d'ailleurs magistralement démontré lors des 7èmes "Rencontres d'équitation de travail", aux Saintes-Maries-de-la-Mer, en juillet dernier : "Antoine a bluffé tout le monde, nous a confié Luisina Dessagne, l'organisatrice. On lui a mis dans les mains un cheval qu'il ne connaissait absolument pas, et ce qu'il en a fait était tellement beau, propre, impeccable et harmonieux... "

Mais d’où vient l'insatiable besoin d'Antoine Cloux de toujours mieux comprendre les secrets de la communication entre l’homme et l’animal ?  Retour sur l’itinéraire d’un cavalier gâté, heureux de vivre - et de faire vivre aux autres -  sa passion du cheval !

@Blog Cheval d'Aventure
Antoine vient d'être sélectionné pour l'équipe nationale suisse de Working Cow Horse  © Greg Niro

Des « nouveaux maîtres » au horsemanship


Antoine Cloux a depuis toujours été fasciné par le cheval et ses réactions parfois surprenantes. Ne comprenant pas pourquoi la communication entre cavaliers et chevaux passait souvent par la force et l’intimidation, il s’est naturellement intéressé, il y a une vingtaine d’années, aux méthodes de ceux que l’on appelait alors les « nouveaux maîtres ».

A l’époque, c’est le titre d’une toute nouvelle rubrique créée dans "Cheval Magazine" par Frédéric Chéhu, alors rédacteur en chef, et Natalie Pilley, journaliste et auteur du tout premier ouvrage sur le sujet : « Le secret des chuchoteurs américains » (éditions Zulma, épuisé. Mais bonne nouvelle : prochainement sur le blog, nous vous en offrirons des extraits).

@Blog Cheval d'Aventure
Depuis plus de 20 ans, Antoine nous apprend à mieux communiquer avec le cheval @Blog Cheval d'Aventure

Voulant en savoir davantage, Antoine fait alors un premier séjour au Wyoming où il rencontre des hommes tels que Buck Brannaman et Bryan Neubert, qui achèvent de le convaincre de l’efficacité de ces méthodes. Il peut apprécier les résultats obtenus grâce à cette philosophie dans un grand nombre de disciplines allant du cutting au dressage, en passant par l’attelage, la course ou le saut, et avec des races de chevaux aussi variées que mustangs, chevaux de sport, de traits, purs-sangs, arabes, quarter horses, mules etc…

Puis plusieurs voyages l’emmènent en Argentine, au Brésil, et aux États-Unis où il a eu la chance de côtoyer et travailler avec des hommes de cheval comme Martin Black, Destry Campbell, Mindy Bower, Benny Guitron, Don Buttery, Richard Winters... Soit plusieurs années de formation à travers le monde cumulées auprès des plus grands maîtres du horsemanship !


@Blog Cheval d'Aventure
Le travail du bétail exige des chevaux  vifs, mais confiants et bien dans leur tête  © Greg Niro


Fort de ces expériences, Antoine est revenu en Europe où il fut un pionnier de l’équitation naturelle. Depuis une quinzaine d'années, il organise, en Suisse ou en France, des stages en collaboration avec des maîtres américains : Martin Black (6 ans), Frank Dominguez (4 ans), Wade Black, Jim et Luke Neubert, Clayton Edsall (3 ans)...  

Après tant d’années d’apprentissage à travers le monde, Antoine Cloux fait désormais partie de ceux qu’il admire depuis bien longtemps. C'est pourquoi, à présent, il partage son savoir éthologique et aide les cavaliers à développer une meilleure relation avec leurs chevaux, et donc à perfectionner leur équitation.  

@Blog Cheval d'Aventure
"Il faut voir les choses du point de vue du cheval", disait Tom Dorrance... @Blog Cheval d'Aventure

Sa philosophie : le mental du cheval d’abord


« Mon objectif : développer la confiance du cheval en toutes situations, explique Antoine. En confiance, le cheval est plus performant et moins sujet aux blessures. Calme et l’esprit clair, il a le désir d’apprendre et il est plus agréable à monter.  J’aime sentir que le cheval n’a envie d’être nulle part ailleurs qu’avec son cavalier et qu’il est prêt à relever tous les défis".

Le cheval, miroir de nos âmes


Le cheval met en évidence nos défauts comme nos qualités. Il nous donne l’opportunité de progresser en tant qu’être humain, pour mieux communiquer partager avec lui. Ma priorité est d’en faire un partenaire, que mon idée devienne la sienne. Cela passe d’abord par son mental : mon objectif est qu’il soit bien dans sa peau, le plus motivé possible, détendu et courageux. Le physique suivra.


@Blog Cheval d'Aventure
Antoine et Maud veulent des chevaux heureux et en confiance... Pari gagné ! @Blog Cheval d'Aventure


Plutôt que de l’entraîner, je préfère vivre avec le cheval, dans le présent, je m’adapte à ses besoins, en traitant les causes d’un problème et non les symptômes.Je lui donne un objectif tout en lui laissant la possibilité de faire des erreurs puis de trouver les solutions, et de décider de lui-même de faire les bons choix. Je fais en sorte qu’il comprenne ce que je demande et je le laisse effectuer la manœuvre comme il sait déjà le faire au naturel, mais avec le cavalier sur le dos ». 

Spécialiste du débourrage


Au cours des 20 dernières années, Antoine a acquis une solide expérience dans le débourrage en Europe comme à l’étranger. Il a préparé des galopeurs au Kentucky, des chevaux de reining, de cutting et de saut aux USA, en Australie et au Brésil. Il a débourré un grand nombre de mustangs ainsi que des criollos en Argentine. Il travaille aussi très régulièrement des chevaux pour le polo, le loisir, l’endurance, le saut, le dressage et l’attelage. 

@Blog Cheval d'Aventure
Du Wyoming à la France, Antonie a toujours adoré travailler avec des vaches © Greg Niro

Antoine Cloux cherche à développer autant que possible la confiance et la motivation du cheval afin de le préparer au mieux pour la suite de son entraînement, quelle que soit la discipline. Les éleveurs apprécient particulièrement sa manière de faire alliant rapidité et efficacité. "Je veux vous apprendre à mieux communiquer avec le cheval en tenant compte de ses envies et de ses besoins afin d’être plus efficace dans l’entrainement et la relation avec votre monture, insiste-t-il. Même si aucun stage n’est qualifié « équitation éthologique», c’est que cette notion est pour nous implicite à toute interaction avec le cheval". 

@Blog Cheval d'Aventure
Antoine et Maud, un  beau couple uni par une même passion de la culture western @Blog Cheval d'Aventure

Salinas Farm, hommage à Tom Dorrance


Récemment, Antoine s’est installé en France, tout près de la frontière suisse, à 20 minutes d’Annecy et de Genève. Avec sa femme Maud Burnier, elle-même cavalière et enseignante, il a ouvert un nouveau lieu entièrement dédié au bien-être du cheval et à la communication avec l’homme. Son nom ? Salinas Farm ! Salinas, comme la petite ville de Californie où est né Tom Dorrance, le plus ancien des chuchoteurs. Ce merveilleux et regretté cow-boy américain qui disait déjà dans les années 1950  : "Il faut voir les choses du point de vue du cheval" !

A Salinas Farm, qui est aussi le point de départ de belles randonnées, Antoine et Maud enseignent toutes formes d’équitation : équitation générale, monte western/ californienne, saut, travail au sol, rééducation et résolution de problèmes, travail du bétail…  Ils entrainent et préparent les chevaux pour différentes disciplines comme le saut, la monte western, le trec ou le loisir, une fois le débourrage terminé mais aussi avec des chevaux plus expérimentés.

@Blog Cheval d'Aventure
Le Quarter Horse reste le cheval de ranch  et de travail par excellence  © Greg Niro

Des chevaux de ranch avant tout


L’entrainement des chevaux de ranch est la spécialité de Salinas Farm, grâce à l’expérience d’Antoine. Un travail  qui ouvre des portes sur de nombreuses disciplines : en effet, un cheval de ranch nécessite les mêmes qualités qu’un cheval de saut, d’endurance, ou de loisir. "L’objectif est d’obtenir un cheval bien mis, ayant du cœur, confiant, réactif et agréable à monter", précise Antoine.

Travail du bétail


Antoine a travaillé durant plusieurs années avec le bétail.  Passionné de cultures et  traditions équestres, il a pu se familiariser sur le terrain avec différentes techniques, que ce soit aux USA, en Argentine, au Brésil, ou encore en Australie. A la fois cow-boy et buckaroo (vaquero), il aborde toujours le travail du bétail sous un angle éthologique, autant pour la vache que pour le cheval. Il peut donc aider les cavaliers dans tous les aspects du travail du bétail : roping, cutting, team penning, sorting, working cow horse, etc.  Rien d'étonnant à ce que la Suisse vienne de le sélectionner pour représenter son pays au sein de la nouvelle équipe nationale de working cow horse ! Il a d'ailleurs remporté les deux premières épreuves du championnat de France dans la catégorie "two reins".


@Blog Cheval d'Aventure
La relève est assurée ! Antoine, Maud et leur petite cow-girl en herbe @Blog Cheval d'Aventure


Chevaux à problèmes ? Non, cavalier à problèmes !


Comme le lui ont appris les chuchoteurs américains, Antoine Cloux travaille sur les causes d’un problème et non sur les symptômes : « Nous développons le contrôle grâce à de nouveaux codes, de nouveaux outils, ensuite nous mettons le cheval progressivement en situation en cherchant à augmenter son capital confiance. Dans un deuxième temps, nous travaillons avec le cavalier afin qu’il se sente à l’aise avec ce nouveau « langage » et nous le mettons en situation ».


@Blog Cheval d'Aventure
Il était une fois un homme heureux... mi cow-boy, mi-buckaroo ! @Blog Cheval d'Aventure


Quelques chiffres qui en disent long


Antoine Cloux, c’est : 4 ans et 6 mois de voyages chez les peuples cavaliers et les entraîneurs, dont :

1 an et demi chez différents maîtres aux Usa
- 12 mois sur de grands ranchs (Oregon, Idaho, Nevada, Californie).
- plus d’1 année auprès de Martin Black.
- 3 mois dans les grandes écuries de courses au Kentucky (Calumet Farm, Winstar).
- 4 mois chez des entraineurs de reining, cutting et working cow (Texas et Brésil).
- 4 mois sur 2 estancias en Argentine.

Photos : © collection Antoine Cloux et  © Greg Niro. Photo édito : © Greg Niro

Pour en savoir plus, visitez le site d’Antoine Cloux

Lisez aussi sur le blog :