« The Rider » : la chevauchée des émotions

« The Rider » : la chevauchée des émotions

Brèves / États-Unis / L’art et les chevaux 0
 Mention spéciale au superbe film « The Rider », réalisé par la sino-américaine Chloe Zhao au cœur même de la réserve indienne de Pine Ridge, dans le Dakota du Sud, aux Etats-Unis.

Le cowboy joue son propre rôle


Cette histoire vraie de Brady Jandreau, jeune cowboy Sioux Lakota victime à 20 ans d’un accident de rodéo qui met brutalement fin à une carrière fulgurante, a touché le cœur de 60 000 spectateurs depuis sa sortie en France le 28 mars.

@Blog Cheval d'Aventure
Le jeune Amérindien vit toujours sur la réserve de Pine Ridge @Blog Cheval d'Aventure
Interrogée cette semaine, la production des Films du Losange nous a confié être « autant ravie que surprise de ce qui constitue un vrai succès pour du cinéma indépendant » et espère même« atteindre les 100 000 spectateurs » 
Un succès mérité pour ce film sobre,  bouleversant mais jamais larmoyant, qui interpelle chacun de nous – et plus encore les cavaliers – sur des questions essentielles : le renoncement, l’acceptation, la résilience, la lutte, le courage…  Et ce d'autant plus que l'acteur principal n’est autre que le véritable cowboy Brady Jandreau, devenu comédien le temps d'un film pour mettre en scène sa propre vie, sans jamais tomber dans le pathos.

L'adrénaline perdue du rodéo


Synopsis : le jeune cowboy Brady, étoile montante du rodéo, apprend qu’après son tragique accident de cheval, les compétitions lui sont désormais interdites. Pire encore : les médecins lui interdisent de monter à cheval... De retour chez lui, Brady doit trouver une nouvelle raison de vivre, à présent qu’il ne peut plus s’adonner à l’équitation et à  la compétition qui donnaient tout son sens à sa vie. Dans ses efforts pour reprendre en main son destin, Brady se lance à la recherche d’une nouvelle identité et tente de définir ce qu’implique être un homme au cœur de l’Amérique.



@Blog Cheval d'Aventure
L'une des scènes les plus bouleversantes du film @Blog Cheval d'Aventure


Quand le handicap se transforme en chuchotement


Le cœur battant, on vibre au diapason des émotions de Brady, "chuchoteur" sans le savoir, homme de cheval instinctif et anti-héros magnifique.  Pudique et taiseux comme tous les cowboys, le jeune Indien au visage d’ange se passe de mots pour nous toucher : il exprime tout dans son regard, sa posture, ses lourds silences… Dans les grands espaces du Far-West, ce cowboy sans cheval est comme un oiseau amputé de ses ailes.
Le fait qu’il joue son propre rôle, comme sa petite sœur autiste ou son ami auquel il rend visite - lui aussi handicapé à vie suite à un accident de rodéo - est pour beaucoup dans l’émotion particulière que provoque le film. On pleure, on rit, on applaudit… La scène où Brady met  une paire de rênes en cuir dans les mains de son camarade cloué en fauteuil roulant pour lui rappeler les bons souvenirs est incroyable.  
Et bien sûr, on s’émerveille des images de cet Ouest américain magnifiquement filmé – le film est tourné dans les mythiques Badlands, Dakota du Sud - qui n’en finit plus de nous faire rêver. 







Lisez aussi sur le blog :