Sciences : la communication référentielle équine

Sciences : la communication référentielle équine

Actus équestres / Ethologie 0
Rachele Malavasi, chercheuse en cognition à l'École d'équitation éthique de Moncigoli di Fivizzano, en Italie, a publié une étude passionnante sur les liens de communication entre les chevaux et leurs propriétaires.

Des chevaux "stratèges"

On savait déjà que les chevaux pouvaient regarder un humain en cas de problème, comme pour solliciter son aide. La chercheuse a travaillé en partenariat avec Ludwig Huber, professeur à l'Institut de recherche vétérinaire de Vienne, en Autriche, afin d'aller plus loin dans cette réflexion. L'étude a prouvé que, contrairement à ce qu'on croyait auparavant, le chien n'est pas le seul animal domestique connu pour être capable de communiquer de manière référentielle.

En lien avec l'environnement

En effet, les deux scientifiques ont constaté que les chevaux sont capables de "communication référentielle hétérospécifique", soit la capacité de communiquer quelque chose en lien avec l'environnement (souvent une demande de nourriture) à l'homme. "La communication référentielle se produit lorsqu'un émetteur élabore ses gestes pour diriger l'attention d'un destinataire sur son rôle dans la poursuite de l'objectif souhaité, par exemple en pointant ou en montrant un objet, informant ainsi le destinataire de ce qu'il veut".  

Signaux visuels et tactiles pour se faire comprendre

Afin d'étudier le comportement du quadrupède, les examinateurs ont observé 14 chevaux placés séparément dans des enclos et ont, pour chacun d'entre eux, placé un seau de nourriture hors de portée de l'animal. Ces récipients contenaient des carottes, des pommes ou de l'avoine, selon les préférences du sujet.
Leïla Audrey Pages
Entre l'homme et le cheval, une communication sans mots © Leïla Audrey Pages
Les scientifiques ont ensuite demandé au maître de se placer en différents endroits. Soit à proximité de l'animal, seul et de manière frontale (en dehors de l'enclos), soit avec d'autres humains à l'intérieur, en arrière du cheval (dans l'enclos), soit encore en marchant autour de l'enclos.

Tapoter sa tête contre le propriétaire

 "Le taux d'alternance du regard était plus élevé lorsque l'examinateur était orienté frontalement que dans tous les autres cas. Les chevaux ont utilisé les indicatifs (comme le pointage) et les gestes non-indicatifs (hoche la tête et secoue) (...). Ils ont également élaboré leur communication en passant d'un visuel à un signal tactile et ont montré de la persévérance dans leur communication", indique l'étude. Ainsi, l'animal utilise son regard mais use aussi de sa gestuelle, en tapotant par exemple sa tête contre son/sa propriétaire qu'il incite à l'aider pour accomplir une action.   

Résolution d'un problème stratégique

"Les chevaux sont des animaux sociaux dont les compétences ont évolué pour maintenir leur unité sociale : relations affiliatives, protection contre les étrangers, facilitation sociale, et même l'apprentissage social", a indiqué Rachele Malavasi dans une interview accordée au magazine The Horses. "Nous savons maintenant que leur ensemble de compétences comprend également la capacité de communiquer volontairement avec les humains" a-t-elle ajouté. Cela suggère également que les chevaux peuvent mettre au point une résolution de problème stratégique. "Ils ne se comportent pas simplement sans tenir compte des conséquences de leurs actes. Au contraire, ils sont en mesure de créer un plan mental pour évaluer l'état d'attention du public, et de modifier leur stratégie de communication en conséquence". 

Conférence visionnaire de Marthe Kiley-Worthington

L'étude de Rachele Malavasi nous rappelle aussi à quel point Marthe Kiley-Worthington, chercheuse britannique pionnière en éthologie équine, avait raison lorsqu'elle affirmait, il y a déjà plus de vingt ans, que le cheval était un "être sociable" capable de communiquer avec l'homme de manière ultra subtile !
Leïla Audrey Pages
Le cheval, être social pour les étbologues ©Leïla Audrey Pages
 Lors d'une journée de conférence en Belgique, l'éthologue visionnaire avait résumé sa vision des "dix commandements de l'éducateur équestre" – un apprentissage clairement lié à la communication référentielle
1 – Assurez-vous que votre élève équin vit dans un environnement optimal, qu'il ne souffre ni physiquement ni mentalement et qu'il est donc en condition d'apprendre. 

Non au renforcement négatif

2 – Assurez-vous que l'élève et le "maître" sont tous deux attentifs, sachez choisir l'endroit, le moment...  Tous deux doivent être motivés.  Pour le cheval, cela signifie qu'il ne  doit pas avoir peur et qu'il doit éprouver un plaisir certain, moyennant un renforcement positif.  Autant que faire se peut, éliminez le renforcement négatif (augmentation de la peine et de la douleur). 
3 - Utilisez des signaux clairs  tels que des messages visuels (gestes postures...) ainsi que sonores (voix, bruit,...).  La voix permet un message non ambigu et immédiat à longue distance.  Gardez à l'esprit que les deux partenaires et l'environnement émettent des messages olfactifs, tactiles et gustatifs et y sont réceptifs. 

L'importance des habitudes

4 - N'oubliez pas la force des habitudes chez les équidés, prenez directement les bonnes. 
5 - Les équidés apprennent très vite quand l'enseignement est adapté.  Mettez au point un programme varié d'apprentissage sans répéter à l'infini la même action. 
6 – Surtout, restez cohérents.  Utilisez aujourd'hui l'enseignement d'hier pour les résultats de demain. Demandez des actions précises et récompensez lorsqu'elles sont bien exécutées. 

Un anthropomorphisme conditionné

7 - Utilisez comme première démarche l'anthropomorphisme conditionné afin de comprendre au premier abord la cause d'un comportement donné(comment moi me serais-je comporté dans une situation analogue ?) 
8 - Assurez vous de laisser vos préventions et vos préjugés au vestiaire.  Si le cheval ne progresse pas c'est VOTRE faute, réévaluez vos démarches et améliorez votre stratégie. 

Le cheval, être social

9 - Ne négligez pas la puissance et la force des expériences vécues passées et présentes en tenant compte de celles-ci dans votre méthode. 
10 - Restez créateur et innovant, le cheval est un être social, profitez-en. 
L'éthologue avait conclu sa  conférence sur ces mots, à méditer : "Et si vous trouvez que cette méthode d'enseignement aux chevaux est ennuyeuse, changez de métier. Allez conduire des trains ou des bus... !"

Photos : © Leïla Audrey Pagès, réalisatrice du documentaire "Sans attaches"  
Découvrez  le site du film et la page Facebook

Lisez aussi sur le blog :