Le bien-être du cheval officiellement pris en compte par la FFE

Le bien-être du cheval officiellement pris en compte par la FFE

Actus équestres / Brèves / Ethologie / RDV équestres 0
Il fut longtemps, trop longtemps, le cadet des soucis des instances officielles fédérales. Désormais, le bien-être du cheval est au cœur des préoccupations de la FFE… du moins pour le cheval de sport. Et le tourisme équestre, dans tout ça ?

Une conférence autour du bien-être du cheval

Aucun doute : la thématique du bien-être de l’animal (désormais « être sensible » aux yeux de la loi française) est clairement sur le devant de la scène.
rr
L'endurance : une discipline où le bien-être du cheval prime @Blog Cheval d'Aventure
On en veut pour preuve la conférence organisée par les laboratoires de médecine vétérinaire Audevard, le 4 juillet dernier, lors du prestigieux Jumping Eiffel.
Animée par le docteur vétérinaire Thierry Bédossa, ultra engagé dans la protection animale (il est le fondateur du refuge AVA, en Normandie, qui recueille des chiens, chats, chevaux… abandonnés ou maltraités), la conférence s’est déroulée en présence d’une vingtaine de professionnels et d’experts du monde équestre : cavaliers, vétérinaires, grooms, sportifs de haut niveau…

Une commission d'éthique

Un invité prestigieux était présent : Pierre Durand, le champion médaille d’or olympique avec Jappeloup, ancien président de la FFE qui avait, sur l’initiative de Jean-Marie Laudat (ancien champion d'endurance et président du comité d’équitation du Lot) , créé la toute première « commission d’éthique » de la Fédé.
Le programme de la conférence de juillet 2019 était axé sur le cheval de sport : comment assurer le bien-être des chevaux pendant une compétition ? Quelles bonnes pratiques mettre en place pour entretenir le moral des chevaux et préserver leur santé avec les exigences du sport ? Comment minimiser le stress en compétition ?...

Respect du cheval de loisir

Des interrogations que nous saluons, mais qu’il serait bon également de se poser en dehors du monde sportif : par exemple, dans le domaine du loisir et du tourisme équestres, n’y a-t-il jamais de « mauvais traitements » envers les chevaux ? Sans doute moins qu’en compétition, compte tenu des enjeux moindres… ce qui n’exclut pas une grande vigilance.  Rappelons-nous les petits chevaux camargue attendant le touriste sous un soleil de plomb, il n’y a pas si longtemps que ça… avant que l’on « impose » la présence d’abris sous le beau ciel bleu du delta du Rhône !

Un nouveau règlement fédéral

Côté règlement officiel, il y a tout de même une bonne nouvelle : le règlement des compétitions FFE a évolué. Dans sa version applicable au 3 avril 2019, les atteintes au bien-être des poneys/chevaux sont désormais prises en compte. Il était temps !
@Blog Cheval d'Aventure
Le tourisme équestre aussi doit respecter le cheval (ici, en Corse) @Blog Cheval d'Aventure
Au sommaire de l’article 1.5, il est précisé que « Toute brutalité, cruauté et mauvais traitement à l’égard des poneys / chevaux sont proscrits et éliminatoires sur décision du président de jury ».
Le mauvais traitement peut se définir comme le fait d’infliger, intentionnellement ou non, une souffrance ou un inconfort inutile à un poney/cheval tel que, notamment : Cravacher ou frapper un poney/cheval de façon excessive - Faire subir au poney/cheval un quelconque choc électrique - Utiliser des éperons de façon excessive ou persistante, - Donner un coup à la bouche du poney/cheval avec le mors ou autre chose, - Concourir avec un poney/cheval épuisé, boiteux, blessé ou malade.

 Des violences passibles de sanctions

Mais d'autres encore : - Anormalement sensibiliser ou désensibiliser une partie du corps du poney/cheval, - Laisser le poney/cheval sans nourriture, eau ou travail suffisant, - Utiliser un dispositif ou un équipement qui cause une douleur excessive au poney/cheval quand il touche la barre d'un obstacle,- Priver les poneys/chevaux de leurs vibrisses, les poils tactiles situés autour des yeux, du nez et de la bouche.
C’est écrit noir sur blanc : « Les auteurs de toutes formes de violences sont passibles de sanctions ».
Reste à savoir si ce règlement sera appliqué…

Voir le programme complet de la conférence sur le site du Jumping Eiffel

Lisez aussi sur le blog :