500 cavaliers fêtent les 500 ans de Chambord

500 cavaliers fêtent les 500 ans de Chambord

Actus équestres / Festivals en Europe / L’art et les chevaux / RDV équestres / Spectacle équestre 0
C’est autour du cheval, animal-roi, qu’a été célébré le demi-millénaire du début de la construction, en 1519, d’un des monuments les plus emblématiques de France : le château de Chambord.

500 cavaliers, 2000 sabots !

Le 30 juin dernier, les amoureux du cheval ont vécu un rendez-vous historique et festif à Chambord.
©Annemarie Ledoux
Garde Républicaine ©Annemarie Ledoux
Si les équidés n’ont jamais vraiment quitté le domaine depuis le lancement de ses travaux de construction en septembre 1519, ils n’ont jamais été aussi nombreux à le faire vibrer au rythme de leurs sabots ! Rien de mieux pour exprimer la dimension onirique et merveilleuse de Chambord, celle des romans de chevalerie... 

Joyau de la Renaissance

En septembre 1519 débute donc la construction de ce qui deviendra, sous l’impulsion de François Ier, la plus stupéfiante construction de la Renaissance française : le château de Chambord.
©Annemarie Ledoux
Antoine El Duende et Caroline Lanoy ©Annemarie Ledoux
A l’instar de l’escalier à double révolution, sublime métaphore du renouveau perpétuel, le défi de l’événement « 500 cavaliers pour les 500 ans de Chambord » était de transmettre au public la beauté vertigineuse et la profonde singularité d’un monument indissociablement uni à son domaine.

500, chiffre magique

Et parce que 2019 marque également le 500ème anniversaire de la mort de Léonard de Vinci à Amboise, et celui de la naissance de Catherine de Médicis, 500 chevaux montés et attelés ont fêté en beauté les 500 ans du début de la construction du château !
©Annemarie Ledoux
 Liska Llorca et Cécile Philip ©Annemarie Ledoux
Cavaliers et meneurs costumés ont proposé toute la journée un tableau exceptionnel dans lequel tous les visiteurs étaient invités à entrer, costumés s’ils le souhaitaient.  Des présentations de dressage, des ateliers pour les enfants, une exposition et des animations équestres étaient également au programme, avec la participation de la Garde Républicaine et du Cadre Noir de Saumur (cf. photo édito).  

Spectacle équestre haut en couleur

En plus du spectacle équestre, dont nous vous offrons ici quelques images capturées dans l’objectif de la talentueuse photographe Annemarie Ledoux, de multiples pôles d’animations avaient été prévus.
©Annemarie Ledoux
Ecurie El Duende ©Annemarie Ledoux
Au programme : sculptures équestres, élevage, bien-être animal/vétérinaire, équidés de travail, amazones, peintures équestres, attelages de tradition, maréchalerie, vignes de Chambord, vénerie, sellerie et harnachements, route européenne d’Artagnan, ainsi que des expositions de planches Pluvinel et de la Maison Camille, le défi du Roi. 

Inauguration de la route européenne d’Artagnan 

Cette journée a également été l’occasion de l’inauguration des 264 km d’itinéraires « Route Européenne d’Artagnan » balisés par le Comité Régional d’Équitation Centre-Val de Loire. Pour les cavaliers  et les meneurs, trois flâneries équestres de 9 à 13 km avaient été ouvertes sur des itinéraires balisés pour l’occasion.
©Annemarie Ledoux
Les écuries de la Fouasserie : hommage à  Léonard de Vinci ©Annemarie Ledoux
Cette formule inédite a permis aux cavaliers et meneurs de découvrir des ateliers et une exposition en chemin, sans avoir besoin de mettre pied à terre ou de descendre de leur voiture attelée !   

Restauration des écuries

 500 ans après la pose des premières pierres, la région a un objectif :  embellir Chambord tout en retrouvant son histoire patrimoniale et rurale Et cela passera avant tout par la restauration des écuries, un ensemble de vestiges classé Monument Historique.
©Annemarie Ledoux
Attelage dans les allées du domaine ©Léonard de Serres
Du projet originel, commandé à l’architecte Jules Hardouin-Mansart, sous Louis XIV, il ne reste que les murs. Au XVIIIe siècle, le maréchal de Saxe fait achever les écuries afin d’y loger son régiment de cavalerie, les Uhlans. Elles n’ont conservé jusqu’à nos jours que les hauts murs qui en délimitent le pourtour…  

Photo édito :  ©Annemarie Ledoux, découvrez son site internet et sa page Facebook

Pour en savoir plus, visitez le site du Domaine de Chambord

Lisez aussi sur le blog :