J'ai lu... La splendeur escamotée de frère Cheval

J'ai lu... La splendeur escamotée de frère Cheval

Brèves / J'ai lu... / L’art et les chevaux 0
Le grand écrivain Jean Rouaud rend hommage à la place unique du cheval dans l’histoire de l’humanité avec La splendeur escamotée de frère Cheval, une réflexion à la fois poétique, historique et philosophique sur l’art pariétal.

Artistes préhistoriques

En pénétrant pour la première fois dans les grottes préhistoriques, bien des spécialistes crurent que les gravures rupestres  sur les parois de pierre étaient l’œuvre de grands maîtres… Que nenni ! Ce n’était « que » le fruit du travail de simples hommes (ou femmes) préhistoriques -  eux que l’on croyait grossiers et sauvages, et qui nous ont laissé en héritage des dessins au trait parfois digne d’un Michel-Ange ou d’un Rembrandt… Faisant de ces grottes sombres, sans le savoir, la chambre d'accès aux futures cathédrales gothiques, chapelle Sixtine et autres chefs d’œuvre de l’homme dit « civilisé » !

Le cheval, dieu-soleil

Prix Goncourt en 1990 pour Les champs d’honneur, le grand écrivain Jean Rouaud évoque dans cet ouvrage - au titre insolite et déroutant - ces "plasticiens" de la préhistoire qui ont mis le cheval au centre de l’art pariétal. A Lascaux, sur 600 représentations, n’y en a-t-il pas 350 de chevaux ? Le cheval y est associé au dieu-soleil, dont il imite la course entre la nuit et le jour. Et c’est bien lui qui annonce, selon les mots de Rouaud, « le coup d'état sur l'animal » du néolithique…

Rupture entre l'homme et l'animal

A travers cette rupture qui devait s'ensuivre entre l'homme et l’animal, l’écrivain dénonce avec autant d’intelligence que d’humour tout l’orgueil et l'aveuglement du monde moderne. Un très beau livre, original et brillant.

La splendeur escamotée de frère Cheval ou Le secret des grottes ornées, de Jean Rouaud, éditions Grasset
Disponible sur Amazon

Lisez aussi sur le blog :