Tour de France Handidream à cheval : c’est parti !

Tour de France Handidream à cheval : c’est parti !

Brèves / Coup de sabot - Coup de chapeau / France 0
Samedi prochain, le 30 mars, Aurélie Brihmat, cavalière handicapée amputée d’une jambe, prendra depuis Aix-en-Provence le départ de son tour de France des centres de rééducation… à cheval.

Redonner l'espoir aux cavaliers handicapés

Réaliser un Tour de France à cheval en étant amputé d’une jambe, c’est possible !
Aurélie, cavalière randonneuse , a choisi de ne pas renoncer à sa passion Julie Plas
Aurélie, cavalière randonneuse amputée d'une jambe à 16 ans, a choisi de ne pas renoncer à sa passion © Julie Plas
Tel est l’incroyable message d’espoir d’Aurélie Brihmat, 33 ans. Rappelez-vous : il y a presque un an, nous vous présentions sur le blog le « projet fou » de cette jeune femme qui vit amputée d’une jambe depuis son accident de scooter survenu à l’âge de 16 ans. Eh bien, c’est gagné ! Son amour du cheval, son courage et sa détermination ont porté leurs fruits : samedi prochain à 14 h 30, depuis Aix-en-Provence, Aurélie prendra enfin le départ de ce tour de France hors du commun, à cheval. Elle descendra le cours Mirabeau escortée de la Garde Républicaine et des pompiers aixois !
Pour son tour de France, Aurélie ne sera pas toute seule : elle chevauchera en  compagnie de son père et de son chien.

Accueil solidaire des cavaliers voyageurs

Son objectif ? « Relier différents centres de rééducation afin de rebooster les patients, redonner le sourire et changer le regard sur le handicap ». Sachez d’ailleurs que nous pouvons tous participer au projet, soit en faisant un don, soit en accueillant les cavaliers voyageurs s’ils passent près de chez nous : « Chaque hébergement, botte de foin, ou bol de croquettes pour mon Border Collie (qui m’aide au quotidien) seront les bienvenus !! »

Sponsorisée par la sellerie Gaston Mercier

Rappelons aussi qu’Aurélie sera équipée d’une selle de randonnée Gaston Mercier, spécialement conçue pour elle par rapport à son handicap, comme nous l’avait expliqué le sellier-concepteur lorsque nous étions allées le rencontrer en Aveyron pour le blog.

Photo édito : © Julie Plas
Suivez Aurélie sur sa page Facebook et son site Internet

Lisez aussi sur le blog :