Le chiffre du mois : cavalières après 90 ans... Et alors ?

Le chiffre du mois : cavalières après 90 ans... Et alors ?

Brèves / Le chiffre du mois 0
L’équitation, ça conserve ! Il n’y a pas de limite d’âge pour la promenade ou la randonnée équestre, surtout chez les cavalières.

Sa Majesté Elisabeth II, cavalière accomplie

La preuve en deux exemples : Shirley, la doyenne de l’Equirando, et Sa Majesté la reine Elisabeth II, cavalière assidue et accomplie, ont toutes les deux... 92 ans !
Mais cette spécificité est également valable en sports équestres. En témoigne Nicole de Villeneuve, qui s’est remise en selle à 89 ans et qui a épaté le public en remportant un sans-faute avec sa jument Riade lors d’un concours hippique à Arcachon en mai 2018 !
D’une façon générale, l’équitation est l’un des rares sports olympiques où les concurrents sont encore très performants au-delà de 50 ans. Alors que la plupart des sports inscrits aux JO ne voient guère d’athlètes performer au-delà de 35 ans, l’équitation voit bien des « seniors » coiffer de jeunes cavaliers au poteau.

Des athlètes cavaliers entre 50 et 60 ans

En 2016 aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro (BRA) l’athlète la plus âgée en course pour le titre était Julie Brougham (NZL), engagée en dressage - elle avait alors 62 ans. Côté tricolore, on pense bien sûr à Philippe Rozier, champion olympique de CSO à 53 ans, ou encore à l’immense Michel Robert, qui a attendu presque 65 ans pour prendre sa retraite sportive.    
Photo édito @Blog Cheval d'Aventure

Lisez aussi sur le blog :