La citation équestre du mois...   Nuno Oliveira

La citation équestre du mois... Nuno Oliveira

Brèves / L’art et les chevaux / La citation équestre du mois 0
De Nuno Oliveira, on ne connaît souvent que les théories consacrées à l’art équestre, la position du cavalier, la cession de mâchoire... Mais le grand maître-écuyer portugais était aussi, et peut-être surtout, un philosophe de la relation entre l’homme et l’animal.

L'art ou la sublimation de la technique par l'amour

En témoignent ces quelques lignes magnifiques, issues de son ouvrage Réflexions sur l’art équestre :
« Et pour clore cette annexe, écrite (...) après trente ans de méditation sur le dos d'innombrables chevaux, je demande aux cavaliers qui me lisent et qui dressent leurs chevaux de regarder leur monture lorsqu'ils mettent pied à terre après une séance de travail, de contempler son œil et de faire un examen de conscience pour se demander s'ils ont bien agi envers cet extraordinaire être vivant, ce compagnon adorable : le cheval.
On a tendance de nos jours à oublier que l'équitation est un art. Or l’art n'existe pas sans amour. Mais celui qui n'a pas la discipline nécessaire et qui ne possède pas la technique ne peut prétendre à l'art. L'art, c'est la sublimation de la technique par l'amour. L'amour, afin qu’après la mort du cheval, vous ayez gardé en votre cœur le souvenir de cette entente, de ces sensations qui ont quand même élevé votre esprit au-dessus des misères d'une vie humaine ».
Nuno Oliveira (1925-1989)
Photo édito : © Leïla Audrey Pagès, auteur du documentaire équestre Sans attache

Lisez aussi sur le blog :