Chevauchez à la turkmène en toute liberté

Chevauchez à la turkmène en toute liberté

Brèves / On a testé pour vous / Paroles de cavaliers 0
Vous êtes cavalier d’extérieur et vous rêvez de partir en balade ou en randonnée avec deux chevaux – votre monture, plus un congénère en liberté ? Rien de plus facile... et de plus enivrant !

Chevaucher à la turkmène


Il ne faut pas confondre monter en tandem (un cheval devant sa propre monture, dans l’axe vertical et aux longues rênes, qui est une figure bien connue en dressage) et monter en dextre.  

@Blog Cheval d'Aventure
Bien qu'en totale liberté, Jivaro cale son allure sur celle du cheval monté  ©Pegaz Picture

Étymologiquement, monter en dextre signifie chevaucher tout en tenant un autre cheval avec la main droite (dextre, par opposition à sénestre, est un mot ancien encore utilisé dans le vocabulaire équestre). Auparavant, ceci constituait une épreuve pour l’obtention du diplôme d’ATE (Accompagnateur de Tourisme Équestre).  On parle aussi de monter « à la turkmène », cette tradition étant encore très ancrée au Turkménistan.

@Blog Cheval d'Aventure
Figure de tandem libre et improvisée sur la plage de Surtainville ©Pegaz Picture

Or,  contrairement à ce que l’on pourrait penser, le cheval « de droite » n’est pas forcément un cheval de bât. Pour toutes sortes de raisons, vous aussi, vous pouvez avoir envie de partir quelques heures, voire quelques jours, en rando avec deux chevaux. Ce peut être par exemple pour initier un jeune cheval à l’extérieur, pour ne pas laisser seul l’un des deux chevaux et ne pas les séparer, ou simplement pour le plaisir.

hh
Naïka, la chienne d'Aurélia, est tout aussi heureuse que les chevaux ©Pegaz Picture

Bien sûr, vous pouvez le faire en tenant le cheval « supplémentaire » en longe. Mais cela demande à la fois une certaine dextérité (attention notamment à ne pas laisser la longe se coincer sous la queue de votre monture !), et cela vous prive d’une vraie liberté de mouvement. Alors, pourquoi ne pas essayer de chevaucher en « dextre libre » ? Sur ces photos, on voit le bonheur de la cavalière, Aurélia Leseigneur, avec ses deux chevaux : Quabrio (Trotteur Français de 14 ans),  monté, et Jivaro du Haul, Selle Français de 21 ans, libre… Tous les cavaliers d'extérieur qui pratiquent ce genre de sortie vous le diront : voir évoluer à ses côtés, devant, derrière, à droite, à gauche… un deuxième cheval sans aucun harnachement procure une sensation de liberté inouïe ! 

@Blog Cheval d'Aventure
Par  sécurité, en revanche, n'hésitez pas à reprendre le cheval en longe sur la route ©Pegaz Picture

Bien sûr, si vous devez traverser une route ou tout endroit dangereux, mieux vaut passer un licol et une longe au cheval accompagnant. Mais en pleine nature, ou sur une plage comme celle-ci (Surtainville, dans la Manche), faites-vous plaisir, comme les propriétaires de chiens qui ôtent la laisse : offrez la liberté totale au congénère de votre propre monture...

Aurélia évoque très joliment "ces sensations, cette connexion, cette compréhension entre l'humain et le cheval". Et de toute évidence, Jivaro lui en est reconnaissant : "Il adore se rouler dans le sable, marcher dans l'eau, s'éclater avec la chienne...  Avec tous les soucis de santé qu'il a depuis plus de 13 ans, le voir joyeux, heureux, c'est la plus belle des récompenses dans toutes ces années de lutte. Je profite de son instinct grégaire très prononcé pour lui offrir ça !"
Jivaro, Selle Français de 21 ans, s'éclate littéralement ! ©Pegaz Picture
Jivaro, Selle Français de 21 ans, s'éclate littéralement en toute liberté ©Pegaz Picture

En effet,  vous n'avez guère à craindre que votre cheval laissé libre s’échappe et rentre direct à l’écurie : comme l'a constaté Aurélia, du fait de leur instinct grégaire, les chevaux préfèrent rester le plus près possible de leurs congénères. Si votre monture accepte volontiers de voir son copain faire éventuellement un peu le fou à côté de lui, vous n’avez alors plus qu’à admirer le spectacle et profiter de l’instant présent…

Tamara Madonini
Une autre adepte : Pauline Beulze, enseignante d’équitation éthologique © Tamara Madonini

Merci à Aurélia Leseigneur pour nous avoir fait partager sa belle expérience. Crédit photos : ©Pegaz Picture

Vous aussi, vous avez déjà expérimenté ces sorties en dextre en toute liberté ? Faites-nous part de vos impressions en nous laissant un commentaire !

Lisez aussi sur le blog :