Hommage à Anne Mariage

Hommage à Anne Mariage

Cavaliers du monde / Paroles de cavaliers 28
Anne Mariage est partie pour le plus grand et le plus beau des voyages au grand galop vers les étoiles.

Une bien triste nouvelle m'est parvenue la semaine dernière, qu'est la mort de Anne Mariage, fondatrice en 1972 de Cheval d'Aventure, dont elle m'a confié les rênes en 2005.
Anne, une pionnière du tourisme équestre, ardente artisane de voyages à cheval de haute qualité alliant rencontres humaines, cultures cavalières, dépouillement, cavalerie et logistique impeccables... s'est éteinte sereine entourée de sa famille.

Présente à Equita en 2017, elle avait séjourné à la maison. De nos longues discussions autour de l'évolution de Cheval d'Aventure et de quelques propos plus personnels, je garde le sentiment de sa grande sérénité. Anne avait accompli sa vie, son œuvre avec passion, détermination, intelligence et coeur... Pensez donc, quarante ans de chevauchées incroyables et novatrices, des articles largement publiés, un livre "Chevaux d'Aventure" réédité qui résume une vie dédiée aux chevaux et aux cavaliers du monde, un film qui rassemble des images d'archives invraisemblables et surtout une foule de cavaliers dont Anne Mariage aura changé la vie.
Anne Mariage @Blog Cheval d'Aventure
Anne Mariage @Blog Cheval d'Aventure
Anne me semblait prête à enfourcher une ultime fois un de ces chevaux de vent qui mènent les cavaliers dignes de l'être dans les pâturages célestes.
Elle nous laisse tristes, effondrés, orphelins et surtout fiers de l'avoir connue.
Notre chance à nous, l'équipe Cheval d'Aventure, est d'en être les héritiers.

Christophe Leservoisier


La célébration religieuse se déroulera en l'église Saint Nicolas à Haxquegnies (Belgique)
le jeudi 9 août 2018 à 10h.
A l'issue de la célébration, la famille recevra les condoléances.

Retrouvez toutes les informations :


Souvenez-vous d'Anne Mariage :

Témoignages 


  • Natalie Pilley
Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir… ?
Tu ne le vois pas car c’est invisible. C’est le passage vers l’autre rive, au-delà de cet infini de constellations que tu expliquais patiemment, pendant des heures, à tes cavaliers, en bivouac.
Anne, ma sœur Anne, ma sœur de cœur. Une grande sœur qui enseigne, explique, décrypte… Les étoiles, les constellations, les chevaux, les différences culturelles… Tout ce que ton grand cœur, ton immense générosité, ta curiosité incessante de l’autre, avaient le pouvoir de transmettre.
Tu étais un être rare, supérieur mais jamais conscient de l’être – ce qui est l’essence même de la supériorité. Tu m’as appris tant de choses, et parmi elles, le pouvoir de dire non à un homme… ! Je n’oublierai jamais ton aplomb et ta détermination face à ce caïd marocain, dans les grands espaces du Tafilalet, qui voulait nous faire dormir au pied d’un ksar sur un espace plat et laid. La façon, royale, dont tu lui avais tenu tête, toi, petit bout de femme, pas intimidée le moins du monde face à ce bel et grand homme si charismatique : « Mais tu ne vas pas faire dormir mes cavaliers sur un parking, non ? ?!! Ca ne va pas ? C’est hors de question, tu nous trouves un autre endroit pour ce soir ! »
Et devinez où nous avions dormi ? Sur la terrasse d’une maison de village dans le ksar, superbe, sous les étoiles du grand Sud marocain…
C’était ça, Anne. Ne jamais renoncer. Aller au bout des choses, de ses rêves, de ses convictions. De sa vie.

  • Laétitia
Juste un petit mot pour vous dire que je pense à vous et pour partager ma peine avec vous.J'ai toujours l'image de Anne lorsqu'elle était aux rênes de Cheval d'Aventure... Elle m'a permis de vivre des années d'aventures extraordinaires, riches sur tous les plans, elle a su me faire confiance alors que j'étais toute jeunette, me confier l'accompagnement de ses cavaliers... Je la remercie dans mon coeur pour tout cela et reste admirative de tout ce qu'elle a fait, elle a été "une sacré nana" qui a su réaliser ses rêves et nous les faire partager... Je serai avec vous et avec elle dans mon coeur et par la pensée ce jeudi matin.

  • Béatrice
J'ai appris avec tristesse le grand départ d Anne Mariage . Je suis fière de l'avoir rencontrée ! Grâce à elle, j'ai pu réaliser certains de mes rêves en vivant de merveilleux voyages à cheval ! Un grand Merci à elle et à toute son équipe !

  • Robert
Je vous sens très triste, nous sommes très tristes... Le souvenir d'Anne ne s’éteindra pas. Je ne l’ai connu que pendant 30 minutes... Et, je suis encore sous son charme!  Rugueux, mais si agréable... Ce que je sais, ce que nous savons tous, c’est qu’elle est maintenant bien à l’abri dans nos cœurs, son esprit nous accompagnant dans nos ballades. Que sa famille sache, que tout cavalier, qu’elle apercevra, sera porteur du message d’amour, sur l’équitation, que Anne nous a si bien transmis.

  • Clarisse, notre guide en Lozère
Ce matin, les mots Respect et Modèle nous viennent en tête en apprenant le décès d'Anne Mariage...
Pour Eric et moi même, il s'agissait d'une pionnière dont on nous a raconté les histoires de voyages à cheval depuis toujours, pour Papa, ce fût un véritable exemple à suivre... Il me disait il y a quelques minutes au téléphone à juste titre qu'elle avait "ouvert la voie" à tous les professionnels du voyage à cheval et donné le ton dans ce métier.

  • Patrick
Mes sincères condoléances pour la perte d'une grande cavalière que je n'ai pas pu connaître mais qui laisse derrière elle la trace de ses fers à cheval indélébiles qui marqueront à jamais le monde ou la grande famille équestre.
L'essentiel est de conserver les bons moments, les bons souvenirs et sa passion exemplaire de l"amour des chevaux et de la vie. De bien belles choses pour cette dame exceptionnelle qui de la haut converses sa passion aux étoiles qui ne cessront jamais de la remercier en brillant plus fort que jamais.

  • Michèle
Bien entendu. Je n'ai jamais eu la chance de l'accompagner, mais elle m'a fait vivre ses aventures au travers des conférences qu'elle donnait. Nul doute que vous perpétuez son oeuvre et j'espère que ma fille aura l'occasion de joindre un groupe un jour. C'est aussi son objectif et je m'appliquerai à l'aider à réaliser son rêve à défaut de vivre le mien. Pour nous et en mémoire d'une grande dame.

  • Corinne et Jean
Profonde reconnaissance à cette pionnière profondément humaine et authentique. J’ai personnellement découvert l’Islande grâce à vous tous , conseillée par Christophe . En 4 mots , j’ai senti la profonde complicité et respect vivants entre vous . Aussi, j’adresse également mes pensées à Christophe et à son équipe . Je souhaite à Anne une merveilleuse chevauchée et sûr qu'une étoile brillera au dessus de tous les bivouacs qui se vivent autour du monde grâce à elle !  

  • Colette
Je connais Anne depuis notre jeunesse, les études à l'Institut Saint-André de Ramegnies-Chin. 
Je l'ai suivie au long des années aussi bien à travers les randonnées que dans le Tournaisis, les rencontres amicales. Ses derniers messages datent des 14 et 15 juillet de cette année 2018 et je l'attendais pour un repas à la maison le dimanche 2 septembre.
J'avais relu avec elle le manuscrit de Cheval d'aventure pour Actes Sud. Moments intenses de partage chez nous. Elle m'avait demandé de publier dans la revue Cheval un récit que je lui avais envoyé au terme de ma première randonnée en sa compagnie.
Bonheur sans nom de ces nombreuses randonnées tant avec mon mari, nos trois filles, d'autres en solitaire, la Lozère et l'Islande et même la Tunisie avortée. Une année j'avais entraîné une demi-douzaine d'amis de Belgique - wallons et flamands et français , de 10 ans (Mathieu Col devenu depuis grand reporter à la télé ) à 50 ans, chevaucher avec nous en Lozère.
Elle associait l'enracinement dans sa terre natale à son ouverture de voyageuse planétaire, l'amour de la multitude de proches (la kyrielle des neveux et petits-neveux en témoigne) sans contradiction avec les innombrables amis de tout bord et tous lieux.
Tout ce que je dois à Anne ! Je n'en finirais pas. Des odeurs et des bruits, des images m'assaillent dès que je pense à elle.
Nuits à la belle étoile, chaleur et caillasse des Causses, sommet du Mont Lozère, la Margeride, sauts et galops , poussière dont on se lave dans l'eau courante, feux de camp, récits partagés, chants et solidarité aux moments d'épreuves plus ou moins sérieuses (pneumothorax de ma cadette obligée d'arrêter en pleine randonnée, cheval bloqué par un calcul rénal nous immobilisant jusqu'à la venue d'un vétérinaire et la perfusion que nous supportions à bras tendu, nous relayant au long des heures!). 
Elle connaissait les noms des fleurs, des mousses, des oiseaux; les légendes locales (la bête du Gévaudan) et les mythes; les coutumes; les partageaient inlassablement.
Et ce respect des êtres et des aitres . Le soin des chevaux avant tout, même lorsque nous arrivions exténués en fin de journée torride. Eux d'abord!
Anne, reine dans la maison à son image du Cellier du Luc où aboutissaient nos chevauchées. 
Heureuse d'avoir rénové la maison de son père non loin de chez nous, nous en faisant les honneurs autour d'un délicieux repas aux saveurs du monde.
Et cette discrétion à travers la kyrielle de maladies graves qu'elle a traversées. Si vous lisiez son avant-dernier message du 14 juillet, vous seriez suffoqués de sa force tranquille.
Quelle chance d'avoir connu une femme de cette qualité. J'en suis profondément reconnaissante.
Dans l'admiration et l'amitié d'Anne, Colette

  • Anneke
J'ai la gorge serrée en apprenant qu'Anne a pris une autre route.. J'ai eu cette douce change de l'accompagner à Mashatu, en 2007. Jamais, j'avais rencontré une personne qui avait autant de respect pour les chevaux. Mémoire éternelle...

  • Martin
Je tombe des nues...Je suis profondément touché par le décès d'Anne, et très triste. Je n'oublierai jamais le jour où elle m'a proposé ce premier voyage en Mongolie, la confiance qu'elle m'a accordé, l'accueil chaleureux chez elle, le temps passé pour me raconter le pays et sa philosophie.
Sa personnalité forçait le respect et l'admiration.
Je pense à elle, et à vous.