Des intellectuels s'interrogent : est-ce "la fin du cheval" ?

Des intellectuels s'interrogent : est-ce "la fin du cheval" ?

Brèves / Destinations / J'ai lu... 0
 La fin du cheval ? Un titre dérangeant… mais qui interpelle ! Préfacé par l’érudit Jean-Louis Gouraud, cet ouvrage s’interroge sur la thèse avancée par un auteur allemand, best-seller en Allemagne, selon laquelle nous entrons dans le dernier siècle du cheval - du moins,  utilisé par l'homme...

Etre cavalier, est-ce de la maltraitance en soi ?


La fin du cheval, une prédiction absurde ? Pas tant que ça ! Sous l’effet des campagnes parfois virulentes en faveur du bien-être animal, le cheval va-t-il pouvoir continuer d’être « utilisé » par l’homme ? Etre cavalier, est-ce une forme de  maltraitance  ?  Voici une réflexion intellectuelle et passionnante sur les dérives possibles du « bien-être à tout prix », mais aussi sur l’adaptabilité légendaire du cheval aux besoins et aux désirs des hommes.

Sous l’effet des très virulentes campagnes en faveur du "bien-être" animal, certains — de plus en plus nombreux — souhaitent que les chevaux ne soient plus utilisés ni dans les cirques, ni sur les hippodromes, peut-être même non plus dans les centres équestres. C'est une véritable "vague animalitaire", pour reprendre l'expression de Jean-Louis Gouraud dans son excellente préface, toujours pétrie d'humour et d'intelligence. Néanmoins, pour les auteurs du livre, le cheval a  bien heureusement fait la preuve, au cours des siècles, de sa formidable capacité d’adaptation. 

Sous la selle d'Alizée Froment, le cheval est magnifié © Alice Rolland
En spectacle, le cheval est certes utilisé mais magnifié ! Ici, la cavalière Alizée Froment © Alice Rolland

De Blaise Cendrars au général Durand


Animal de travail devenu animal de loisir, le cheval a changé de statut et d’usages au cours des siècles. S’il n’est plus utilisé aujourd’hui pour des charges de cavalerie, il revient par exemple en usage dans les armées pour former les pilotes d’hélicoptères de combat ! C’est une des découvertes qu’on fera dans cet ouvrage sous les signatures les plus prestigieuses d’aujourd’hui et d’hier.

Le livre offre au lecteur de véritables pépites, comme le tout dernier texte, écrit spécialement pour cet ouvrage, peu avant sa mort, du général Durand, ancien écuyer en chef du Cadre Noir de Saumur et directeur de l'Ecole Nationale d'Equitation.. Ou encore ce récit magnifique de Claire Veillères - ah, comment oublier le passage où le commandant passe le ruban sur la tête de sa jument en articulant d'un ton sourd, étranglé par l'émotion, "Je te décore, Braise ardente, ma plus belle, mon immense, ma guerrière, mon argentée..." 


L'ouvrage La fin du cheval ? et ses métamorphoses - De la guerre à la paix, du travail aux loisirs, est paru aux éditions Favre
Il est proposé et présenté sous la direction de Claire Veillères, écrivaine et cavalière, couronnée en 2017 par l'Académie française pour le Prix de la Nouvelle.

Egalement disponible sur la librairie équestre en ligne equibooks.fr

Lisez aussi sur le blog :