Le lusitanien et les traditions équestres portugaises

Le lusitanien et les traditions équestres portugaises

Europe / L’art et les chevaux / Portugal / RDV équestres 3
La légende raconte qu’en Lusitanie (Portugal) il se passe quelque chose de singulier : le Lusitanien serait le plus ancien cheval de selle du monde. Qu'en est-il exactement  ?

L'origine du Lusitanien

La plus ancienne trace de l'existence de chevaux au Portugal nous fait remonter jusqu'au paléolithique. C’était une race fine et légère pourvue de sabots étroits adaptés aux sols caillouteux et aux massifs calcaires de la région.
Dans l'Antiquité, le grec Xénophon et les Maures les décrivent comme une excellente monture. Ce qui lui vaut la réputation d'être un cheval redoutable sur les champs de bataille.

Au Moyen Age les chevaliers ­­­­chargent sur des montures puissantes et lourdes. Mais face à un ennemi possédant des montures agiles et rapides, les techniques guerrières durent évoluer. Le cheval ibérique, souple et tonique, est bien plus adapté à la guerre moderne. Sa renommée grandissante fait de lui le cheval le plus recherché d’Europe à cette époque. L’art de l'entraîner devient le passe-temps favori de la noblesse.
On peut même considérer que ce fut les débuts du dressage tel qu'on le pratique encore aujourd'hui. Danser avec son compagnon devient une passion en soi.  

Séance de dressage @Blog Cheval d'Aventure
Séance de dressage @Blog Cheval d'Aventure
En 1667, le duc de Newcastle écrivit à propos de celui-ci: "C’est le cheval le plus noble du monde et le plus beau qui puisse être. Il a de l’esprit, est docile et d’un grand courage. Il a le pas le plus fier avec les meilleures actions dans le trôt, son  galop est le plus relevé. Il est le plus doux et aimable des chevaux. Le plus apte de tous pour un roi en son jour de triomphe."

Jusqu’en 1967, Portugais et Espagnols partagent le même livre généalogique. A cette époque, ces chevaux sont connus sous le nom d’Andalous. A la séparation du livre généalogique, la branche portugaise a gagné celui de Lusitano, le terme attribué par la Rome antique à la région connue aujourd’hui comme le Portugal.( Lusitania ).

Le pur sang lusitanien, un cheval fonctionnel (Puro Sangue Lusitano)

Au Portugal, les touradas* montées restent une tradition importante. Raison pour laquelle les portugais se concentrent principalement sur la production d’un cheval de combat, polyvalent, qui possède à la fois une combinaison de force musculaire et des mouvements progressifs, permettant des démarrages explosifs, une bonne agilité et des arrêts brusques. Il est important de noter que la préservation de ces traditions et valeurs portugaises a permis au Lusitanien d’avoir su conserver sa forme originale, ainsi qu’un esprit courageux et disposé au travail. 

Cavalière au Portugal @Blog Cheval d'Aventure
Cavalière au Portugal @Blog Cheval d'Aventure
Il est important de noter que la préservation de ces traditions et des valeurs portugaises a permis au Lusitanien d’avoir su conserver sa forme originale, ainsi qu’un esprit courageux et disposé au travail. 

Les caractéristiques physiques du Lusitanien

Cheval au sang chaud comme le pur sang arabe, le Lusitanien réunit de multiples qualités :
  • Un cheval carré avec une hauteur de 160 cm au garrot,
  • La tête est noble, il a de grands yeux avec beaucoup d’expression et un chanfrein convexe,
  • L’encolure est bien dégagée, l’épaule longue et inclinée avec un bon dégagement de mouvement vers l’avant, 
  • Son garrot bien formé, permet une assise de selle confortable sur un dos droit et solide, pratiquement horizontal, 
  • Le poitrail est profond et musclé, la croupe forte et arrondie avec une attache de queue plutôt basse, 
  • Ses membres sont par ailleurs puissants et secs,
  • Ses sabots sont sains, de bonne qualité et les talons peu ouverts.
Lusitanien @Blog Cheval d'Aventure
Lusitanien @Blog Cheval d'Aventure

L'élevage de la race lusitanienne

Dans les élevages portugais, les traditions se perpétuent de générations en générations. On compterait plus de 400 élevages de Lusitaniens. Ils sont marqués à la cuisse avec le "fer" de leur éleveur.  

Il existe des lignées destinées plus ou moins à une activité en particulier :
  • La lignée Veiga : ce model reste parmi les lusitaniens les plus recherchés. Créé à la base pour affronter le taureau sauvage, son caractère et son intelligence procurent une équitation très fine.
  • La lignée Alter Real : elle représente la branche noble associée à l'école portugaise d'Art équestre. La robe est majoritairement baie.
  • La lignée Andrade : la lignée remonte au 19ème siècle. Elle est particulièrement recherchée pour les cavaliers qui souhaitent faire des concours de dressage.
  • Le National stud-book à Fonte Boa : fondée au 19ème siècle, c'est le sang le plus répandu au Portugal. Les chevaux conviennent très bien pour l'attelage et le dressage.  

L’Ecole Portugaise d’Art Equestre (EPAE) à Lisbonne

L’Ecole Portugaise d'Art Equestre (EPAE) est une référence absolue. Elle a été créé en 1979 par le ministère portugais de l'agriculture et recréée sur la base de l'Académie Equestre Portugaise du manège royal  : le Real Picaria (ensemble d'exercices équestres), à la fin du 19ème siècle.  

L'école est située dans le Palais National de Queduz, le "petit Versailles portugais". Ce palais intime est plein de luxe et de fantaisie.

L’Ecole Portugaise d'Art Equestre (EPAE) a une longue et belle tradition derrière elle. Les costumes d’origine, en velours, les chapeaux tricornes et les selles ont subi très peu de changements. Les étalons bais de la Coudelaria Alter Real montés aujourd’hui sont les mêmes qu’il y a deux cents ans, des chevaux de type baroque de la race Lusitano, renommés pour leur usage en tourada*.  
Cheval Lusitanien @Blog Cheval d'Aventure
Cheval Lusitanien @Blog Cheval d'Aventure

Les rendez-vous équestres du Lusitanien 


Golegã, cité du cheval

En novembre, aux fêtes de la Saint-Martin, la ville est envahie par des milliers de visiteurs. Cette célébration existe depuis le 19ème siècle et a été reconnue comme Fête Nationale du cheval en 1972.

Golegã est également connue comme étant la capitale mondiale du cheval. L'objectif est de participer avec sa monture en portant le traje tradiçional, vêtement traditionnel portugais. L'événement dure plus d’une semaine entière afin de célébrer le cheval lusitanien de différentes manières. 

La chasse au lièvre

Cette chasse a un aspect symbolique et se veut une forme de commémoration des décorations des palaces du XIXème siècle. C'est une activité qui se pratique à pieds ou à cheval mais qui, en réalité, permet surtout d'évaluer la rapidité des lévriers. 

Campinos au Portugal @Blog Cheval d'Aventure
Campinos au Portugal @Blog Cheval d'Aventure

Festa do Colete Encarnado à Vila Franca de Xira

La fête du gilet rouge est la fête des campinos. Ceux sont les cow-boys portugais qui trient le bétail à cheval, munis de leur vara (une perche de bois qui sert à guider ou faire tomber le taureau). Son nom vient très logiquement de leur gilet rouge, un élément du costume traditionnel qu’ils portent. Depuis 84 ans, cette commémoration pleine de charme est un moment clé de la vie du comté. Les deux événements principaux de ce week-end sont le lâché de taureaux dans les rues de la ville et la course des campinos, une forme d'hommage solennel qui leur est rendu. 

Les touradas*

Concernant les touradas* portugaises, précisons d’emblée qu’en aucun cas l’objectif est de tuer le taureau, mais bien de démontrer les grandes qualités équestres des cavaliers.

Le cheval Lusitano possède des qualités uniques pour ce travail. C’est une monture qui impressionne les gens par sa docilité, sa sensibilité et son dévouement. La tourada* à la portugaise, c’est la beauté de la haute école et les mouvements du cheval dans son expression ultime affrontant le danger dans une danse harmonieuse et fusionnelle avec son cavalier.
Cheval Lusitanien au Portugal @Blog Cheval d'Aventure
Cheval Lusitanien au Portugal @Blog Cheval d'Aventure

Le respect envers les animaux est donc de mise puisque les chevaux et taureaux présents qui s'opposent, sont d'une grande valeur pour les portugais qui les possèdent.  

Précisons également que cette tradition équestre a été déterminante dans la volonté de certains éleveurs à préserver la pureté des lignées classiques, et que grâce à eux nous avons le plaisir de monter le Lusitano tel que nous le connaissons aujourd’hui. 

Les Romarias à cheval

Les processions à cheval, sont encore bien vivantes dans plusieurs villes portugaises. Ce rituel vivant est une invitation à l’amitié, la convivialité et à la dévotion. Durant un jour ou plus, c'est l’occasion pour les habitués de se rappeler les bons souvenirs qui ont marqué les éditions précédentes, et pour les nouveaux venus, de vivre l’expérience avec enthousiasme et émotion, sans oublier à la fin la promesse de revenir.  

Parmi les villes où elles sont encore bien présentes citons : Moita, Salvaterra, Arruda, Coruche et Golegã. La procession de Moita à Viana do Alentejo est unique, elle traverse deux Comtés en quatre jours et parcours cent cinquante kilomètres. A la fin de celle-ci, la Guarda Nationale Republicana escorte le cortège de plusieurs centaines de cavaliers. 

Romarias à cheval @Blog Cheval d'Aventure
Romarias à cheval @Blog Cheval d'Aventure

Les Lusitanos inspirent les artistes

La photographe norvégienne Lena Saugen, passionnée par les Lusitanos, vient régulièrement au Portugal pour les photographier. Elle aime le fait qu’ils ont de la prestance, de la sensibilité, de l’audace doublée d’une belle personnalité. Quand elle photographie les chevaux, elle cherche la parfaite balance entre patience et énergie de l’instant.
Elle explique aussi que pour y parvenir, il est vital d’avoir une approche du cheval calme et respectueuse, de gagner sa confiance. La magie peut alors opérer, tout spécialement quand on les photographie en liberté. Car les chevaux sont curieux et apprécient de flirter, à leur manière, avec l’appareil photo, réalisant que la photographe joue avec eux. Mais capturer la personnalité du cheval ce n’est pas uniquement représenter sa beauté, c’est également saisir ses expressions, son caractère. Et c’est justement ce qui la fascine le plus dans son travail : elle constate à chaque fois combien chaque cheval est différent. 

Cavalier au Portugal @Blog Cheval d'Aventure
Cavalier au Portugal @Blog Cheval d'Aventure

Le dressage classique au Portugal

Le plus ancien style de dressage classique vient des entraînements de la cavalerie pour le champ de bataille. Il s’est depuis développé en compétition de dressage. Les chevaux ibériques, en particulier les Lusitanos et les Andalous sont, avec les Lipizzans, réputés être les plus aptes à réaliser les airs relevés. Aujourd'hui, la renommée de Maître Luis Valença, qui possède sa propre école et dispense des cours de dressage partout dans le monde, participe encore à cette école de l'excellence.
La plus grande icône du dressage portugais reste Maître Nuno Oliveira. Emblème de la culture équestre portugaise. Aujourd’hui, il est internationalement connu comme le dernier grand Maître de l’Art du dressage classique. Son fils João Oliveira, décédé en 2007, avait également un énorme talent qui malheureusement ne fut pas assez reconnu.
Même si vous n’êtes pas cavalier(e) de dressage, vous pouvez lire son enseignement qui vous guidera très certainement vers une équitation tout en légèreté.

*la tourada : course portugaise ou corrida portugaise (portugais : « tourada ») est une forme de corrida à cheval, pratiquée essentiellement au Portugal et également dans le midi de la France.

Propos recueillis par Barberine Duvivier.

Envie de découvrir les Lusitaniens, partez au Portugal :

Lisez d'autres articles :

Cet article vous a plu ? Partagez-le !