Chevauchée dans la baie du Mont Saint Michel

Chevauchée dans la baie du Mont Saint Michel

Bretagne / France / Normandie / Récits de voyage 4
A cheval entre Bretagne et Normandie, les randonnées dans la baie du Mont-Saint-Michel sont de vraies évasions où liberté et authenticité sont les mots d’ordre. En selle, les Irish Cob vous entraînent dans la baie !

Itinéraire équestre


La randonnée à cheval débute… En Bretagne ! Situé à la frontière de la Normandie, au pied d’une colline, le gîte est notre point de départ, à quelques kilomètres du Mont-Saint-Michel.
Cavaliers devant le Mont Saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
Cavaliers devant le Mont Saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
La première journée intense nous entraîne du côté normand le long du fleuve Couesnon, réserve des oiseaux marins. Dans la brume matinale, le Mont se dresse au loin,illuminé par un filet de lumière, dans toute sa splendeur. C’est un peu plus de 6h que nous passons sur nos montures à trotter dans les prés salés, à marcher au pied du Mont-Saint-Michel au son des sabots sur les rochers, à fouler le sable de la baie et galoper sans limite.
La deuxième journée plus légère mais pas moins dynamique, les Irish nous accompagnent côté breton le long des champs de poireaux et de salade, à travers la forêt, en direction de la Chapelle Sainte-Anne…
Cavalière devant la chapelle St Anne @Blog Cheval d'Aventure
Cavalière devant la chapelle St Anne @Blog Cheval d'Aventure
Et surtout en direction des fameuses galettes bretonnes ! Avant la récompense culinaire, on traverse une forêt verte et moussue, typique du nord de la Bretagne, où les sabots épais des chevaux se mêlent aux feuilles rousses et aux bogues des châtaignes grassement remplies de fruits qui n’attendent que d’être cueillis.
Dans la forêt à cheval @Blog Cheval d'Aventure
Dans la forêt à cheval @Blog Cheval d'Aventure
La suite de la journée, nous évoluons entre les maisons de granit et la forêt, pour finir la randonnée face à un panorama où le Mont-Saint-Michel trône fièrement au cœur de la baie.

Un moment fort : le galop dans la baie du Mont Saint Michel


Le galop dans la baie du Mont-Saint-Michel est certainement le moment le plus fort de la randonnée. Cette sensation de liberté est forte et paraît comme irréelle.
Après avoir fait le tour de cette montagne rocheuse, notre guide équestre nous entraîne à cheval vers le rocher de Tomblaine, situé à quelques kilomètres plus loin. Entre nous, des kilomètres de sable humide et les courants des trois fleuves qui se rejoignent dans la baie.
A cheval vers le Mont Saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
A cheval vers le Mont Saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
Les chevaux sentent le moment tant attendu par tous, le pas se fait plus cadencé. Puis nous partons. Nous partons tous à l’unisson, à quelques mètres les uns des autres, dans un galop effréné dans la baie du Mont Saint Michel. Des gerbes d’eau giclent de sous les sabots des Irish, entraînant avec elles des éclaboussures de sable qui viennent s’écraser sur nos visages souriants et marqués par le bonheur. Bernaches, mouettes et goélands s’envolent à notre passage, leurs reflets miroitant sur le sable humide. Nous filons droit devant, au son des sabots qui frappent le sol et des cœurs enjoués.
Moutons des prés salés @Blog Cheval d'Aventure
Moutons des prés salés @Blog Cheval d'Aventure
Le galop semble durer une éternité et pourtant, il n’est que trop court à notre goût. Peu à peu les chevaux plus rapides allongent la foulée tandis que les plus lents ralentissent la cadence, séparant les chevaux les uns des autres. Au fur et à mesure que le rocher de Tomblaine se rapproche, les chevaux se regroupent pour ne plus former qu’une seule troupe. Le son des sabots sur le sable diminue, puis change de rythme pour nous indiquer le passage au trôt. Nous nous enfonçons dans nos selles, les chevaux repassent au pas.
Une seule pensée dans la tête de tous les cavaliers : « A quand le prochain galop ? »

Rencontre surprenante : le guide dans la baie


Une fois que nous avons pénétré dans les prés salés, où les moutons paissent tranquillement en toute liberté, nous avons rejoint notre guide équestre pour la Baie du Mont Saint Michel pour la matinée : Daniel et son magnifique hongre croisé trotteur et lusitanien du nom de Romarin. Le personnage est assez authentique !
David et son cheval Romarin @Blog Cheval d'Aventure
David et son cheval Romarin @Blog Cheval d'Aventure
Daniel est un homme d’une bonne soixantaine d’années. Toujours accompagné de son fidèle destrier, il nous accompagne à travers la baie, puisqu’il en connaît les moindres recoins, les moindres sables mouvants, courants.
Mais l’élément qui fait l’authenticité du bonhomme reste sans aucun doute sa passion et sa connaissance pour l’histoire du Mont-Saint-Michel ! La traversée des premiers mètres de sable grisonnant se déroule comme sur des roulettes, avec comme fond sonore la voix de Daniel qui nous éclaire sur les espèces migratrices qui viennent se poser dans la baie : alouettes, bernaches, canards…
Vers le Mont Saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
Vers le Mont Saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
Au pied du Mont-Saint-Michel, le fond sonore change de registre et s’empreint d’histoire plus légendaire. Daniel nous compte la fabuleuse histoire de Saint-Michel et la construction de l’Abbaye sur ce promontoire rocheux. Pendant ce temps, nous entreprenons la découverte des lieux en longeant les remparts. Le son des sabots contre les rochers retentissent dans l’atmosphère iodée.

Une cavalerie irlandaise d’exception !

Pour accompagner cette randonnée équestre en Normandie, les Irish Cobs ne pouvaient pas être un meilleur choix. Robustes, calmes et attachants, ils ont été d’une gentillesse extrême. Qu’il pleuve, qu’il vente, ils n’ont même pas cillés !
Les Irish Cob ont une histoire étroitement liée à celle des travellers irlandais. Pendant la période de la Grande Famine, vers 1845, un grand nombre de fermiers se voient dans l’obligation d’abandonner leurs fermes, les amenant à se déplacer pour pouvoir subsister. Mais les fermiers ne sont pas les seuls mis à la porte : les chevaux les plus petits, trapus et ceux possédant une robe pie sont rejetés des fermes… Mais recueillis par ces fermiers devenus nomades. Les paysans en font leur mode de transport.
Irish cob de Normandie @Blog Cheval d'Aventure
Irish cob de Normandie @Blog Cheval d'Aventure
Au fur et à mesure des croisements, les chevaux deviennent suffisamment robustes et solides pour tracter les roulottes devenues les maisons permanentes des nomades. Au-delà de son allure imposante et massive, l’Irish devient très rapidement l’animal de compagnie des travellers irlandais, un compagnon à la fois doux et brusque, attachant et indépendant.
Les Irish Cob sont aussi nommés gipsy cob, rapport avec les travellers (ou gipsy, littéralement les gitans). Ils sont également connus sous le nom de tinker aux Etats-Unis… Mais l’appellation Irish Cob reste la plus répandue !
"L'or des gitans ne brille ni ne tinte. Il luit dans le soleil et hennit dans l'obscurité"
Cheval Irish cob @Blog Cheval d'Aventure
Cheval Irish cob @Blog Cheval d'Aventure
Au-delà de leurs origines irlandaises, les irish cob du centre équestre répondent aux doux noms de Cherokee, Cheyenne, Spirit, Dakota…

Une belle équipe de cavaliers

Alors que nous avons rejoint un petit groupe de cavaliers inconnus au début du séjour, nous quittons une belle équipe de cavaliers randonneurs à la fin. C’est aussi ça l’esprit des randonnées à cheval en terre inconnue : rencontrer des personnes avec une passion commune, qui cherchent l’aventure, l’authenticité et la simplicité. Même sous des trombes d’eau, notre petite troupe a su garder la joie et la bonne humeur.
Nos Irish cob @Blog Cheval d'Aventure
Nos Irish cob @Blog Cheval d'Aventure
Nous avons été accompagnés tout au long du séjour par une guide équestre compétente, pleine d’enthousiasme et d’entrain. Grâce à son lien avec les chevaux, faire connaissance avec nos montures a été un jeu d’enfant !

Conseil pour les cavaliers randonneurs

La journée à cheval dans la baie du Mont-Saint-Michel est assez intense, nous passons presque 7 heures à cheval. Il faut être en bonne forme physique pour pouvoir apprécier la randonnée sans être exténuer dès le premier galop, sinon, ça peut vite devenir épuisant pour le cavalier, et même pour le cheval. Le premier conseil s’est donc d’être en forme, pas besoin d’être un cavalier de pointe, mais il faut savoir gérer son cheval et être tonique.
Cavalière face au Mont saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
Cavalière face au Mont saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
« Se munir de répulsifs anti-moustiques »… On aura tous tendance à penser qu’il n’y a qu’en été que cette remarque peut être prise en compte. Surtout pas ! Les moustiques ne sont pas présents dans la baie mais surtout dans la forêt ou près des cours d’eau. A moins de vouloir être entouré de nuages de moustiques enragés, je conseille impérativement de se protéger. Ou bien de ne pas avoir un sang à moustiques.
Le Mont Saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
Le Mont Saint Michel @Blog Cheval d'Aventure
Le dernier conseil indispensable : profiter. A la fois dépaysante et dynamique, cette randonnée à cheval au Mont-Saint-Michel est unique. Le galop dans la baie est exceptionnel, la sensation de liberté n’est que trop belle. Les accompagnateurs sont d’une gentillesse incroyable et font tout pour que le séjour se passe dans les meilleures conditions, quel que soit le temps. Les chevaux sont merveilleux.
Bref, foncez les retrouvez !
Juliette Rebour et les Irish cob @Blog Cheval d'Aventure
Juliette Rebour et les Irish cob @Blog Cheval d'Aventure
Merci à Juliette Rebour, ancienne stagiaire chez Cheval d'Aventure, pour son récit entre Bretagne et Normandie !

Envie de partir ?  Découvrez La baie du Mont Saint Michel

Lisez d'autres articles :

Cet article vous a plu ? Partagez-le !