Saumur : capitale du cheval

Saumur : capitale du cheval

Cultures équestres / France / RDV équestres 0

Avez-vous déjà été à Saumur ? A votre entrée dans la ville, le ton est donné avec un cheval de 12 mètres de haut, le plus grand du monde, fabriqué en tubes d'acier. Portrait de la Capitale du cheval et entretien avec Jacqueline Montgellaz, conservatrice en chef du château-musée de Saumur.

CAPITALE DU CHEVAL               


A Saumur cohabitent concours d'attelage, championnats de voltige et courses hippiques. Cavaliers et calèches promenant les touristes se croisent dans les rues.
"L'une des rares villes où l'on peut se promener, faire ses courses ou du shopping en tenue d'équitation, avec ses boots toutes sales, sans être regardée bizarrement !, remarque Elodie Orsonneau, cavalière professionnelle à Saumur.
Les cavaliers se sentent bien ici  car on trouve des structures équestres de qualité, des endroits agréables pour se promener à cheval, des spectacles au Cadre noir et du bon vin à déguster." 


Pourquoi dit-on de Saumur qu'elle est la capitale du cheval ?  
Saumur doit son titre de capitale du cheval à la présence du prestigieux Cadre noir, l'école Nationale d'équitation, prisée non seulement pour son enseignement mais également pour ses représentations époustouflantes.
"Saumur est la ville sainte du monde équestre et le manège des écuyers en est le temple", résume Jean de La Varende avec cette définition de Saumur donnée il y a 80 ans.
Saumur vue de la Loire
Saumur vue de la Loire @ Blog Cheval d'Aventure 


Saumur, une géographie avantageuse


La douceur du climat et la nature des sols très sablonneux offrent le terrain idéal pour monter à cheval toute l'année. De plus, la région toute entière respire le cheval et dispose d'infrastructures remarquables dans lesquelles enseignent des professionnels de renom. Les concours y sont nombreux. Cette année par exemple, on compte Saumur parmi les quatre étapes du Grand National de la CCE (Pompadour, le Lion d'Angers et le Pin) valant pour le championnat de France.

Saumur, un lieu d'excellence


«Tout d'abord, elle est incarnée par le Cadre noir et l'équitation de tradition française reconnue au patrimoine immatériel de l'humanité par l'UNESCO. Elle l'est aussi par le sport avec la présence des pôles France à l'Ecole Nationale d'Equitation (concours complet, voltige et para-dressage) mais aussi via des événements sportifs de référence en Europe, la Voltige ou le Concours Complet qualificatifs pour les Jeux Olympiques », Jean Christophe Dupuy, directeur du Comité Équestre de Saumur.

Pour Elodie, cavalière, cette ville est la capitale du cheval car selliers, bottiers, créateurs d'obstacles côtoient les grands noms du monde équestre tels que Nicolas Blondeau, Maxime Livio, Jean Teulère, Bernard Galodé, Alain François ainsi que les écuyers du Cadre noir.
Pratique équestre à Saumur @ Blog Cheval d'Aventure
Pratique équestre à Saumur @ Blog Cheval d'Aventure

Saumur, un haut lieu de la culture équestre


Forte de son histoire équestre, la capitale du cheval souhaite également devenir une référence culturelle. Saumur travaille à mettre en avant la création artistique et culturelle qui anime la capitale équestre. La ville organise maintenant les prix littéraires "Pégase" et "Spécial Cadre noir" remis lors des musicales du Cadre noir de Saumur. En 2016, les prix ont été décernés à Michel Antoine Leblanc pour Comment pensent les chevaux et à Corinne Doucet pour son ouvrage Les manèges, témoins de l'histoire équestre en France (XVIème-XIXème siècle).

La ville accueille également le seul festival artistique dédié à la culture équestre, le Salon international AR(T)CHEVAL.
Cette exposition d'art contemporain dédiée au cheval fêtera sa 24ème édition en 2016. Des œuvres d'arts du monde entier y sont exposées et les visiteurs peuvent s'essayer gratuitement à la pratique de différentes activités équestres. La rencontre avec des  intervenants du monde du cheval complète ce rendez-vous devenu incontournable.
Le thème de la  journée du 15 octobre 2016 est  " Les patrimoines de cheval". A travers des conférences et deux tables-rondes, les intervenants définiront les enjeux des patrimoines du cheval dans le monde d'aujourd'hui, bien loin d'une vision passéistes de notre histoire équestre.
La journée se tiendra au musée de la cavalerie à Saumur.
Plus de renseignements au 02 41 40 24 40. 

CADRE NOIR DE SAUMUR


L'origine du Cadre noir de Saumur remonte au Premier Empire. Au lendemain des guerres napoléoniennes, la cavalerie française est décimée... Afin de reformer des troupes à cheval et normaliser l'emploi du cheval de guerre, une école de cavalerie est créée à Saumur et constituée d'un corps enseignant issu des manèges de Versailles, des Tuileries et de Saint Germain. C'est la naissance du Cadre noir. Près de deux siècles plus tard, en 1970, le Cadre noir adopte une orientation sportive en offrant à ses cavaliers l'opportunité de participer à des compétitions de haut niveau. 
 Le cadre noir de Saumur accueille l'antenne principale de l'Institut Français du Cheval et de l'équitation et remplace les anciens Haras Nationaux. Il est par conséquent opérateur publique unique pour toute la filière équine et devient l'un des plus hauts lieux du sport et de l'art équestre.  
Patrimoine culturel de l'humanité inscrit par l'UNESCO depuis 2011, le Cadre noir de Saumur perpétue les traditions ancestrales de l'art équestre dans notre pays. 
Courbettes groupées @ Blog Cheval d'Aventure
Courbettes groupées @ Blog Cheval d'Aventure

Le Cadre noir en quelques chiffres :
  • 300 hectares 
  • 200 personnes dont 43 enseignants, écuyers du Cadre noir 
  • 15 carrières olympiques 
  • 6 manèges dont 5 aux normes olympiques 
  • 4 grandes écuries - capacité d’accueil de 500 chevaux (400 chevaux y sont présents) 
  • 50 km de pistes  
  • 1 clinique vétérinaire 
  • 1 maréchalerie 
  • 1 amphithéâtre


LIEU DE SPECTACLE CONVOITE 


Au Cadre Noir, on ne dit pas spectacle mais présentation car les galas sont l'occasion pour les écuyers de présenter leur savoir-faire et non de créer une émotion esthétique. Les présentations du Cadre noir sont chorégraphiées par les écuyers qui assurent également la réussite aux concours régionaux, nationaux et internationaux afin de faire rayonner l'équitation française
Les chevaux qui sont aux écuries du Cadre noir de Saumur sont issus principalement de l'élevage français (80% selles français), achetés sur le territoire national à 3 ans et déjà débourrés. Le dressage dit classique commence à 5 ans et dure en moyenne 3 années puis le cheval suit un dressage spécifique qui est plus long (3 à 5 ans). Un cheval en dressage classique peut commencer les présentations à 5 ans tandis que les chevaux pratiquant les sauts ne commenceront les représentations en public qu'à l'âge de 8 ans. Les chevaux dit sauteurs doivent avoir de la puissance musculaire, de l'agilité et de la volonté. Ils suivent en plus du travail quotidien de dressage, deux séances d'entrainement spécifiques par semaine. 
Gala des écuyers @ Blog Cheval d'Aventure
Gala des écuyers @ Blog Cheval d'Aventure


LES SAUTS D'ÉCOLE QUI FONT LA RENOMMÉE DU CADRE NOIR 


Créés dans un but militaire dans l'intention de surprendre l'ennemi ou bien de préparer le cavalier à tenir en selle... NON, c'est un mythe ! 
Imaginés par les écuyers italiens pour les ballets de chevaux, les sauts d'école copient la danse virtuose des ballets de cour qui comportent déjà des sauts exécutés par les danseurs et danseuses. Ils sont considérés dans l'équitation classique, comme la perfection du cheval de dressage. Ces sauts ne sont pratiqués que par des écuyers remplissant un certain nombre de critères (hommes, plus de 33 ans, diplômés et ayant enseigné et obtenu des résultats en compétition). Ces derniers se différencient des généraux, habillés en rouge, en portant l'amarante (harnachement noir prestigieux).
La cabriole @ Blog Cheval d'Aventure
La cabriole @ Blog Cheval d'Aventure

QUELS SONT CES SAUTS ? 


Nés en Italie au XVIème siècle, ils ont été codifiés par François Robichonen en 1733. On compte 4 écoles européennes (avec Saumur) qui présentent les 3 sauts : la croupade, la courbette et la cabriole. Le Cadre Noir a su se différencier en faisant évoluer les deux premiers. 
La croupade est une ruade défensive, dans laquelle les postérieurs du cheval sont étirés et élevés, qui rappelle les origines militaires de ce saut. Tandis que la cabriole est un exercice plus complexe combinant une courbette et une croupade. Le Cadre noir se différencie des autres écoles car ses sauteurs ne sont pas enrênés avec des rênes fixes qui contraignent d'avantage le cheval dans sa posture. 
La croupade @ Blog Cheval d'Aventure
La croupade @ Blog Cheval d'Aventure

HAUT LIEU D'ENSEIGNEMENT


Le Cadre noir de Saumur a une double casquette. C'est à la fois un lieu de visites et de présentations équestres pour mettre en scène ses cavaliers (parmi les meilleurs au monde), mais aussi un lieu d'enseignement..
Celui-ci concerne à la fois le dressage des chevaux, l'enseignement de l'équitation sportive et la formation aux métiers de l'équitation.  S'adressant aux français mais aussi aux étrangers (1500 étudiants du monde entier par an), les écuyers du Cadre noir, experts dans leur discipline, dispensent des formations aussi bien en dressage, saut d'obstacles, concours complet que voltige, attelage et endurance.
Travail à pied @ Blog Cheval d'Aventure
Travail à pied @ Blog Cheval d'Aventure

LE SAVIEZ-VOUS ?


L'architecture des écuries du cadre Noir suit à la lettre les plans de l'écurie modèle dessinée en son temps par Léonard de Vinci. Ces plans avaient été pensés avec beaucoup de bon sens et un souci d'économie des énergies. 
Cheval en bride de gala @ Blog Cheval d'Aventure
Cheval en bride de gala @ Blog Cheval d'Aventure

CHÂTEAU & MUSÉE DU CHEVAL


La ville de Saumur est construite de part et d'autre de la Loire, dernier grand fleuve sauvage d'Europe. Une partie de la ville est située sur l'île d'Offard.
Sur la rive gauche, dominant la Loire, se dessine le château de Saumur. Construit au XIXème siècle pour les ducs d'Anjou, ce château est successivement résidence des gouverneurs de la ville, prison puis dépôt d'armes et de munitions.
Aujourd'hui, le château de Saumur devient un Musée de France. Considéré comme un haut lieu du patrimoine touristique français, il résiste depuis le XIXème siècle aux guerres, pillages et incendies. 

Interview avec Jacqueline MONTGELLAZ 

Conservatrice du patrimoine depuis 1984, Jacqueline Montgellaz est spécialiste de l'histoire et l’archéologie du Moyen  Âge. Elle a travaillé au musée du Petit-Palais à Avignon puis au musée de la Révolution Française à Vizille (Isère). Originaire de Chambéry, elle s'installe dans le Val de Loire il y a 26 ans et prend ses fonctions au Château-Musée de Saumur.             

Que pouvez-vous nous confier qui donne envie de découvrir le château-musée ? 


Le château de Saumur est un des plus beaux de France, grâce à son architecture et sa situation. Le musée conserve de très belles collections, surtout en arts décoratifs. Et bien sûr, la fameuse collection cheval, unique en France et une des plus importantes d’Europe. On y trouve des œuvres et objets depuis l’Antiquité jusqu’au XXème siècle, originaires des cinq continents. Le fonds le plus important est celui de l'harnachement du cheval de selle mais il y a aussi des instruments vétérinaires, des objets et outils du quotidien du monde du cheval, des estampes, des photographies, des éléments de costume, etc… 
Collections d'étriers et d'éperons @ Blog Cheval d'Aventure
Collections d'étriers et d'éperons @ Blog Cheval d'Aventure

Comment êtes-vous devenue conservatrice en chef du musée ? 


Je suis arrivée à Saumur en raison de ma spécialité sur l'histoire et l’archéologie du Moyen Age. Mais le musée de Saumur étant un musée polyvalent (c'est-à-dire regroupant des collections très diverses), je me suis adaptée et investie dans ses différents domaines : archéologie, beaux-arts, arts décoratifs, sciences naturelles, ethnologie et bien sûr le cheval. Pour moi qui n’étais jamais monté à cheval, c’était tout un monde à découvrir !
Selle japonaise @ Blog Cheval d'Aventure
Selle japonaise @ Blog Cheval d'Aventure

En quoi consiste votre travail et vos missions ? Quelles sont vos relations avec les acteurs du monde du cheval ?  


La mission initiale et essentielle  d’un conservateur est de conserver, étudier et valoriser les œuvres dont il a la garde. Mais aussi de faire vivre son établissement auprès des publics, au point de vue scientifique comme touristique.
La gestion administrative, budgétaire et humaine du musée lui incombe également. A Saumur, la part de travail liée à l’étude et à la valorisation du monument (un château princier de la fin du XIVème siècle) est également très importante. Il faut avoir de solides connaissances en architecture et en archéologie médiévales pour y faire face, d’autant plus que des travaux de restauration de vaste ampleur y sont conduits depuis 20 ans par la Ville (propriétaire du château et du musée).
Il est important de nouer des liens avec les collègues des autres musées ou institutions, les chercheurs, les spécialistes de tel ou tel domaine. On ne peut pas tout connaître, aussi faut-il s’appuyer sur ceux qui savent ce que l’on ignore. Cela a été le cas pour moi pour la collection relative au cheval. A mon arrivée au musée, je n’y connaissais rien. J’ai la chance d’avoir un réseau dense dans ce domaine, que ce soit au point de vue historique ou technique. Habiter dans la ville du Cadre noir, cela aide beaucoup ! 

Pour une exposition temporaire comme "Souvenirs d'écuyers, la période militaire du Cadre Noir" qui a lieu jusqu'au 11 novembre, quel est le processus à mettre en place ?


Cette exposition est une co-production avec le musée de la cavalerie de Saumur. C’est la première fois que nous organisons une exposition ensemble ; mais probablement pas la dernière !
Nous avons réuni les œuvres et objets que nous possédions sur les écuyers et sollicité quelques collectionneurs. Ce n’est pas une exposition sur le Cadre noir mais sur les hommes qui y ont œuvré. Certains objets sont montrés pour la première fois, comme par exemple les états de service de Monsieur Cordier (le premier écuyer en chef), des correspondances et objets personnels ayant appartenu au Général L’Hotte ou encore un exemplaire de « Milady » calligraphié,  illustré par celui qui allait devenir le fameux Colonel Margot. On a voulu donner chair à ce corps souvent considéré comme guindé.   

Exposition Souvenirs d'écuyers @ Blog Cheval d'Aventure
Exposition Souvenirs d'écuyers @ Blog Cheval d'Aventure

Où trouvez-vous le matériel pour que l’animation soit la plus réussie et représentative possible ?  


Il faut se replonger dans les collections ; c’est pour cela qu’il est important d’avoir un inventaire le plus exact et le plus détaillé possible. Les expositions temporaires sont l’occasion de voir d’un autre œil les objets conservés en réserve et de les valoriser sur un thème différent de celui de d’habitude. Selon les cas, on fait appel pour des prêts à d’autres institutions ou à des collectionneurs privés. C’est là que les relations que l’on peut tisser au fil des années, dans tous les domaines, sont indispensables.


NOUS VOUS DONNONS RENDEZ-VOUS !

Découvrez cette citée enchanteresse des bords de Loire, la capitale du cheval;
Des rendez vous équestres  sont à noter :

 2016
  • Les rencontres de l'équitation de tradition française les 13 et 14 Octobre,
  • Le Gala des Automnales du Cadre Noir les 14, 15 et 16 octobre,
  • Les européennes des arts équestres du 15 Octobre au 6 Novembre, 
  • La Journée portes ouvertes à l'école nationale d'équitation (Découverte des formations)  le 7 Novembre,
  • Le Gala du Cadre Noir à la Roche sur Yon les 16, 17 et 18 Décembre.

2017
  • Le Saumur Voltige du 25 au 27 Mars,
  • Le Saumur Complet du 19 au 22 Mai,
  • Le concours d'attelage international du 1er au 5 Juin,
  • Le Carrousel de Saumur les 15&16 Juillet.


Lisez d'autres articles :

Cet article vous a plu ? Partagez-le !