Tourisme responsable : Repérer les pratiques non éthiques

Tourisme responsable : Repérer les pratiques non éthiques

Tourisme responsable 0

Le tourisme responsable joue un rôle majeur dans le bien-être de la faune dans le monde entier. Nous voulons tous voir et être proches de la faune sauve, mais à quel prix ? Si vous voulez vous assurer que vous participez toujours à des activités éthiques, la première étape consiste à savoir ce qui est contraire à l'éthique et en comprendre les raisons. Plus de gens prendront conscience que ces activités relèvent de l'exploitation, plus il pourra y avoir un changement vers des activités éthiques.
Voici quelques exemples d’activités contraires à l'éthique. Beaucoup de ces thèmes se recoupent et vous pourrez ainsi mieux repérer ces activités et tout en comprenant pourquoi elles sont contraires à l'éthique.

Caresser des lionceaux et autre animaux juveniles

Ces jeunes devraient être avec leurs mères plutôt que d'être passés de touriste en touriste juste pour qu’ils puissent les caresser et faire des selfies avec. Ils devraient être avec leur mère.
Ces jeunes animaux sauvages ont des niveaux de stress élevés en raison de l'interaction humaine constante et cela a souvent un impact sur leur santé parce qu'ils sont tenus éloignés de leur mère la plupart du temps voire tout le temps. Ils sont parfois drogués pour calmer leur stress. De plus, une fois adultes, ces animaux sont souvent utilisés pour la chasse au trophée (chasse dans une zone confinée au l’animal n’a aucune chance de survie).
Les touristes sont souvent induits en erreur en pensant que ce qu’ils font est utile aux efforts de conservation parce qu’on leur dit que ces animaux sont élevés pour être ensuite relâchés. Malheureusement, les animaux qui ont un contact aussi étroit avec les humains dès le plus jeune âge ne pourront pas être relâchés, car ils ne savent pas chasser et vivre en autonomie et il est trop tard pour apprendre.

Baignade avec les éléphants

Le bain est considéré comme une alternative éthique contrairement aux promenades à dos d’éléphant. Malheureusement, cet argument est faux. L'une des raisons en est le degré de contrôle que l'on doit avoir sur l'éléphant pour proposer des activités de baignade en toute sécurité. Les éléphants savent se baigner eux-même quand ils le souhaitent et non sous la contrainte.
Ces éléphants subissent les mêmes méthodes de dressage que les éléphants qui promènent les touristes car sans un entraînement aussi rigoureux, il n'y a aucun moyen d'assurer la sécurité des touristes dans une situation de contact aussi élevée. Cela peut passer inaperçu, mais l 'éléphant reçoit des ordres de rester immobile, de souffler de l'eau, de se déplacer, etc. Le soir, les éléphants sont enchaînés pour ne pas qu’ils s’échappent. L’animal souffre et subit tous les jours, ce n’est pas éthique.

Assister à des spectacles de charmeurs de serpents

C'est une pratique qui est principalement courante dans les pays asiatiques, comme l'Inde, qui abritent des cobras. La plupart des serpents sont capturés dans la nature. Afin de maintenir la sécurité tout en travaillant avec ces serpents, les serpents se font souvent arracher les dents, brûler leurs glandes à venin et leur gueule est maintenue à peine entrouverte en la cousant.
Cela provoque une mort prématurée par malnutrition et engendre beaucoup de souffrances ! Si vous voyez cette pratique, évitez d'y prêter attention par le biais de photos ou de paiement. Cette pratique est en train de disparaître dans le monde au fur et à mesure que la demande diminue, mais continuera tant qu'il y aura des touristes disposés à encourager la pratique.

Que faire ?

Toutes ces pratiques ont un point commun : utiliser des animaux sauvages “domestiqués” à des fins divertissantes.
Cela va de pair avec les activités telles que : visiter des temps avec des tigres, regarder des spectacles d’ours dansants, porter des tortues, nager avec des dauphins, monter sur des autruches ou tout autre activité impliquant des animaux sauvages sortis de leur milieu naturel.
Si vous rencontrez ce genre d’activité et que vous avez un doute, posez-vous la question de savoir réellement pourquoi ces animaux sont hors de leur milieu naturel et quelle est la nature exacte de l’activité proposée. Que puis-je faire comme activité réellement éthique qui aide à la protection de ces espèces ?
Voici quelques idées :
  • Visiter des réserves naturelles ou des lieux de réhabilitation d’animaux sauvages (correctement gérés)
  • Adopter un animal sauvage*
  • Se renseigner en amont sur l’entreprise qui propose une activité touristique autour d’animaux sauvages
  • Partager des informations claires sur le tourisme éthique autour de vous pour sensibiliser vos proches
  • Sur les réseaux sociaux, suivre des comptes d’organismes locaux de protection de la faune et la flore sauvage pour mieux comprendre leurs besoins et leurs enjeux
  • Soyez curieux, posez des questions
  • Faites plaisir à vos yeux en suivant sur les réseaux des photographes animaliers, il y en a pour tous les goûts, des parcs et réserves naturelles ils postent régulièrement des informations et des photos sur les espèces qu’ils protègent

*Il existe des véritables centres de réhabilitation et de sauvegarde d'animaux sauvages, où vous pourrez “adopter” un de leur résident en l’échange de photos et de nouvelles sous forme de newsletter. Vous pouvez souvent suivre ces centres en ligne et embellir votre fil Instagram ou Twitter des photos faites par les équipes de leurs protégés.

Liste non exhaustive d’organismes de conservation d’animaux sauvages
Éléphants
Éléphants d’Asie : Boon Lott’s Elephant Sanctuary, Thailand - Kindred Spirit Elephant Sanctuary, Thailand - Mahouts Elephant Foundation, Thailand - Chang Chill, Thailand - Elephant Nature Park, Thailand - Following Giants, Thailand - Elephant Valley Project, Cambodia - MandaLao Elephant Conservation, Laos - Stand Up 4 Elephants, NepalWildlife SOS, India

Éléphants d’Afrique : Sheldrick Wildlife Trust, Kenya - Elephant Reintegration Trust, South Africa - HERD Elephant Orphanage, South Africa - Lilongwe Wildlife Trust, Malawi - RESCUE Retiti Elephant Sanctuary - Performing Animal Welfare Society, California USA. This sanctuary is home to a variety of species, including bears, tigers, elephants, and many more!

Rhinocéros
The Rhino Orphanage, South Africa - International Rhino Foundation, Indonesia - Sheldrick Wildlife Trust, Kenya - Zululand Rhino Orphanage, South Africa - Waterberg’s Rhino - The Sumatran Rhino Sanctuary, Indonesia - Care for Wild, South Africa - The Rhino Orphanage, South Africa - Save the RhinoBlack Mambas (all-woman anti-poaching group) - Helping RhinosVetPaw (Veterans Empowered to Protect African Wildlife)

Singes & PrimatesGorilles
GRACE Gorilla, Democratic Republic of Congo - Orang-outans :The Orangutan Project, Borneo - Sumatran Orangutan Society - Borneo Orangutan Survival - Orangutan Foundation International - Center for Great Apes, Florida USA - Orangutan Land Trust  
Chimpanzés 
Project Primates, Niger and Guinée 
Bonobos
Bonobo Conservation Initiative, Congo Basin -  Primate Conservation Projects - Vervet Monkey Foundation, South Africa

Pangolins
Pangolin Crisis Fund - Save Pangolins - The Pangolin Specialist Group - The Pangolin Project - Pangolin Conservation

Girafes
Giraffe Centre, African Fund for Endangered Wildlife Kenya

Grand félins
The Wildcat Sanctuary, Minnesota USA - The Wildlife Sanctuary, South Africa - Performing Animal Welfare Society, California - Lilongwe Wildlife Trust, Malawi - Cheetah Conservation Fund, Namibia - Nepal Tiger Trust - Cheetah Conservation Fund - WildCat Ridge Sanctuary, Oregon USA

Koalas
Port Stephens Koalas, Australia - Kangaroo Island Wildlife Network, Australia 
Paresseux
The Sloth Institute, Costa Rica

Vie marine
The Marine Mammal Center, California 

Source :