Le chiffre du mois :   24% de monte en liberté

Le chiffre du mois : 24% de monte en liberté

Brèves / Ethologie / Le chiffre du mois 0
Le printemps est là, et avec lui la saison des poulains qui pointent le bout de leur nez dans les prés. Justement, savez-vous combien d’entre eux sont nés d’une saillie naturelle dans un pré ? Moins d’un quart !

Une technique de reproduction en baisse

En France, parmi les différentes techniques de reproduction équine (insémination artificielle congelée, immédiate ou réfrigérée, monte en liberté, monte en main et transfert d’embryon), la monte en liberté est en baisse constante. Pour l’année 2018, elle a représenté exactement 24,17% des saillies déclarées (source : IFCE). Pour être précis : sur les 73 268 saillies, seules 17 706 ont été effectuées en liberté.

Plus éthologique, mais moins pratiquée

Plus naturelle, plus éthologique, plus respectueuse du rythme et des besoins des chevaux… la monte en liberté est néanmoins moins facile à gérer pour les éleveurs que les autres techniques, la monte en main restant la plus pratiquée. Au grand dam de ceux qui clament haut et fort que, pour les chevaux aussi, le bonheur est dans le pré !

Les chevaux de trait, champions de la liberté

A noter qu’en France, les chevaux les plus concernés par la monte en liberté sont les chevaux de trait (13,45%) et les moins concernés les chevaux de courses (0,1% !).

Photo édito : Iña Del Ael, ravissante pouliche née en mai 2018  © Gwenaëlle Comoy

Lisez aussi sur le blog :