Test : Le baume pour cuir Gerilex

Test : Le baume pour cuir Gerilex

Pour le cheval / Préparer sa rando / Tests & Conseils 0

Le baume pour cuir Gerilex que nous avons testé ce mois-ci vous permettra à la fois de nourrir et d’imperméabiliser vos cuirs (selle, bridon, bottes, chaps…). Idéal avant et après votre rando, et même pendant, grâce à son petit format bien pratique !

Nourrir et imperméabiliser

Pour le Mag des Cavaliers Voyageurs, j’ai donc testé le baume Gérilex qui a l’avantage d’être fabriqué en France (à Loriol, dans la Drôme).
Le baume Gerilex est 100% naturel et fabriqué en France @Blog Cheval d'Aventure
Le baume Gerilex est 100% naturel, fabriqué en France et d'un format pratique à transporter en rando @Blog Cheval d'Aventure
Et j’ai été doublement séduite : parce qu’il assure deux fonctions en même temps – l’entretien et l’imperméabilisation du cuir – et parce qu’il assure vraiment, en termes d’efficacité !
Je l’ai testé lors d’une journée de rando à cheval, un jour très humide. Le baume est présenté dans une petite boite ronde et une éponge est fournie. C’est très simple d’utilisation : il suffit de tapoter l’éponge 4-5 fois sur le baume avant de l’appliquer sur le cuir, et c’est fait. Et force est de reconnaître que ma selle (une selle western faite sur mesure aux USA, dans le Wyoming, que j’ai depuis très très longtemps !) est restée bien sèche toute la journée.

Gardez les fesses au sec !

Durant la pause, quand j’ai mis pied à terre, j’ai même eu droit à une trombe de pluie pendant 5 minutes, et il m’a suffi de passer un coup de chiffon microfibre (j’en ai toujours un dans ma sacoche) pour pouvoir enfourcher à nouveau ma jument sans me retrouver les fesses trempées.
Essayez de faire le test vous-même, vous verrez ! Versez de l’eau sur votre selle ou sur vos bottes en cuir, juste après avoir appliqué le produit : l’eau glisse dessus, et ne s’infiltre pas.
Autre critère, très important : j’ai aimé aussi le fait que ça ne graisse pas, ça ne tache pas, ça ne colle pas aux fesses, ça ne rend pas notre culotte ou notre pantalon tout noir, etc. même juste après l’avoir appliqué ! Idem pour le tapis de selle. Et quand on l’a appliqué, on ne glisse pas pour autant sur le siège de notre selle.
Faites le test, comme nous : l'eau glisse sur la selle bien imperpéabilisée  @Blog Cheval d'Aventure
Juste après l'application du baume, nous avons fait le test sur notre selle : l'eau glisse sans pénétrer, le cuir reste sec @Blog Cheval d'Aventure

L'eau ruisselle et ne pénètre pas

Bref, d’une certaine façon, on a trouvé cette petite boîte magique - en ce sens qu’elle évite de s’embêter avec un couvre-selle pas très pratique et encombrant ! Et pour les cavaliers qui, comme moi, aiment porter un long slicker sous la pluie, eh bien là encore, si vous faites une pause pipi ou autre, en remontant sur votre selle, même si vous ne portez pas de surpantalon imperméable, vous gardez les fesses au sec !
Du coup, ce même jour, je l’ai testé aussi sur mes bottes hautes en cuir à lacets : même efficacité, l’eau de pluie a ruisselé dessus sans pénétrer et mes pieds sont restés au sec.

Huile de jojoba et coprah

Alors, ce baume Gerilex, quel est son secret ? Nous avons contacté Richard Jenates, le cofondateur de la société. À force de le harceler de questions, nous avons réussi à lui faire avouer deux des composants : il s’agit de l’huile de jojoba et de coprah (noix de coco). En effet, la composition du baume Gerilex, à base de produits naturels issus de la haute technologie cosmétique, est brevetée et reste secrète !
Richard Jenates nous a aussi expliqué que ce baume Gérilex, anciennement appelé Baume Universel, était le seul applicable sur tous types de cuirs dont Daim et Nubuck. Pourquoi ? « Parce qu’il ne contient ni cire d’abeille, ni cire de paraffine. Les autres baumes en contiennent, et de ce fait la graisse reste collée au-dessus, en surface, au lieu de pénétrer le cuir et de le nourrir en profondeur ».

Attention à la cire d'abeille

Voilà l’occasion de contrecarrer les idées reçues selon lesquelles ces deux produits seraient bons pour le cuir : « La paraffine, c’est du pétrole… Et la cire d’abeille, ça fait craquer le cuir ». Voici l’explication : la cire d'abeille, liquide à la base, est une matière grasse sécrétée par les ouvrières servant à la construction des cellules (alvéoles) contenant par la suite le miel ou les larves.  Or, elle est très inflammable, car elle contient des hydrocarbures naturels (environ 14%). C'est pour cela qu'elle a longtemps été l'un des composants principaux dans la fabrication de bougies. C'est également un agent de texture épaississant, liant, filmogène et durcissant.
L'entretien des cuirs doit être une priorité pour tout cavalier responsable !  @Blog Cheval d'Aventure
L'entretien des cuirs doit être une priorité pour tout cavalier responsable ! @Blog Cheval d'Aventure
« La peau vivante ayant la capacité de se régénérer automatiquement, une peau tannée, elle, n'en est plus capable, précise le concepteur. C’est pourquoi nous devons laisser au cuir la possibilité de respirer afin de le conserver sain. Le couvrir avec un agent filmogène lui enlèverait cette propriété, et le couvrir avec un agent durcissant l'imputerait d'une partie de sa souplesse. Sans compter que la cire change la propriété naturelle du cuir en le faisant briller, et en laissant un film gras en surface ».

Le cuir, une matière qui respire

Le cuir est une matière qui respire, et il faut que cela continue ! Saviez-vous que la cire d'abeille était l’un des principaux ingrédients dans le processus d’embaumement en Égypte Antique ? Alors à moins de vouloir retrouver votre selle aussi dur et défraîchie que Ramsès II, inutile de lui infliger un tel traitement !
D’où le choix des concepteurs du baume Gerilex : « Le but n'étant pas de proposer un produit inflammable laissant un toucher gras et dont les propriétés assouplissantes restent encore à prouver, il est donc tout naturel pour nous de s'en passer dans la composition de notre Baume. » Au final, le baume Gerilex est donc 100 % naturel. Il est garanti sans colorant, sans silicone, sans paraffine, sans cire d’abeille. Il est même garanti 5 ans contre le dessèchement !
Le conseil de Richard Jenates ? « Si vous partez en randonnée, je conseille d’appliquer le produit une fois par semaine ». Personnellement, je trouve que vu le petit format de la boîte ronde, rien n’empêche de le faire plus souvent, en fonction des intempéries qu’on peut rencontrer en rando.

Un prix très raisonnable

Ce qu’on a aimé aussi ? Son prix, très économique : 20 euros la boîte avec l’éponge. Comme une petite quantité suffit, la boîte est censée nourrir et imperméabiliser l’équivalent de 800 paires de chaussures.
Bref, pour un produit de qualité fait en France, un véritable produit de beauté pour le cuir, c’est tout à fait raisonnable !
Natalie Pilley - Cheval d'Aventure


Pour en savoir plus sur le produit : cliquez sur le lien du site du fabricant
Regardez leur vidéo du test "Oseriez-vous arroser votre selle ?" sur leur page Facebook 

Lisez aussi sur le blog :