Couper les ficelles des ballots

Couper les ficelles des ballots

Brèves / La p'tite astuce de Claude Lux 0
Une fois les chevaux installés au gîte et après qu’ils aient bu, n’attendez pas pour leur offrir une brassée de foin bien méritée après cette longue journée de randonnée.

Couper… sans couteau !

Mais comment ouvrir les ballots sans que les ficelles ne vous scient les doigts, si vous n’avez pas sur vous le couteau indispensable à tout cavalier randonneur ?  Comme la plupart des ficelles sont actuellement en matière synthétique, vous allez étonner vos compagnons (et compagnes) de rando, en les sectionnant astucieusement en quelques mouvements.

L'astuce : le frottement

Ramassez une ancienne ficelle - il en traîne toujours dans les écuries- et glissez-la sous celle que vous devez couper. Puis, tout en maintenant fortement les deux extrémités effectuez vigoureusement des mouvements rapides de va-et-vient. La chaleur créée par le frottement aura tôt fait de faire fondre la ficelle pour la rompre. Reste à faire pareil pour la deuxième ficelle et le tour est joué.

Gare aux ficelles qui traînent

Dernier conseil : ne laissez jamais de ficelles traîner dans la litière, car elles risquent de s’entourer dangereusement autour d’un membre de votre compagnon !


Retrouvez d'autres astuces de Claude Lux dans son livre 1000 trucs du cavalier,  un best-seller indispensable à tous les cavaliers, qui en est à sa 6ème édition !
Aux éditions Vigot
Lisez aussi sur le blog :