Le secret des chuchoteurs

Le secret des chuchoteurs

États-Unis / Ethologie / L’art et les chevaux / Paroles de cavaliers / Portraits 0
Vous avez souvent entendu parlé des chuchoteurs aux Etats-Unis... Ces Hommes rendus célèbres par le roman L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, ne sont pas qu'une légende venue de l'ouest. Ils sont biens réels. Voici leurs secrets, leur histoire et leur passion.

Les chuchoteurs


Qui sont-ils réellement ?


Le terme de chuchoteur a été inventé au XIXème siècle pour Daniel Sullivan... un irlandais ! Contrairement aux les légendes et autres histoires mystiques, les chuchoteurs - également appelés les nouveaux maîtres - ne chuchotent pas. Ils tentent de "penser cheval" pour mieux communiquer avec lui. Une fois la communication établie, le cheval devient alors un partenaire exceptionnel, plein de bonne volonté, et prêt à se mettre au service de son nouveau compagnon.

Il est important de ne pas confondre chuchoteur et éthologue. Le chuchoteur met en pratique des méthodes d'équitation douce sur les chevaux. Ces méthodes sont généralement inspirées de travaux d'éthologues ou d'observations personnelles. A l'inverse, un éthologue est un scientifique qui étudie le comportement du cheval selon des protocoles précis d'observation (qui, selon les objectifs, peuvent amener à tester de nouvelles méthodes).

Quelles sont les méthodes des chuchoteurs ?


Les chuchoteurs utilisent des méthodes d'équitation douces, aussi appelées natural horsemanship, qui consistent à observer le comportement des chevaux dans le troupeau. Le natural horsemanship se caractérise par une approche sans violence ni contrainte excessive pour respecter la nature du cheval. En effet, le chuchoteur cherche à mieux comprendre le cheval afin de pouvoir entrer en relation avec lui, dans la confiance et le respect mutuel.
La finalité pour l'homme est d'être choisi par le cheval comme le maître de la horde pour être suivi en toute confiance. C'est pendant le débourrage du jeune cheval que cette nouvelle méthode est la plus efficace. Cependant, elle peut tout de même être réalisée avec des chevaux rétifs ou jugés perdus aux yeux de l'équitation traditionnelle.

Parmi les chuchoteurs les plus célèbres, les américains Monty Roberts, Pat Parelli, Ray Hunt, Buck Brannaman et Tom Durance, ont marqué le monde de l'équitation du XXème siècle.

Moment de complicité @Blog Cheval d'Aventure
Moment de complicité @Blog Cheval d'Aventure

Quelques chuchoteurs célèbres...


Daniel Sullivan


Daniel Sullivan a commencé à se faire un nom au début du XIXème siècle en travaillant la guérison des chevaux traumatisés lors d'accidents ou de mauvais traitements. Ceux qui le voient à l'oeuvre le surnomment alors le "horse whisperer" : celui qui murmure à l'oreille des chevaux.
Né à Mallow, près de Cork en Irlande, Daniel Sullivan a majoritairement exercé en Angleterre. Resté secret sur ses méthodes, il n'y a que peu de sources fiables à son sujet, ce qui explique qu'il reste méconnu de beaucoup de cavaliers aujourd'hui. Bien qu'il n'ait jamais eu d'élève, son travail a inspiré Willis J. Powell, qui a développé sa propre méthode après avoir émigré aux Etats-Unis.

Pat Parelli


Né en Californie, Pat Parelli a toujours eu un don avec les chevaux. A 13 ans, il est repéré par Freddie Ferrera, trappeur et cavalier, qui le prend sous son aile tous les étés pour lui apprendre à être plus naturel dans sa façon d'aborder les animaux et son environnement.
A 17 ans, il se lance dans le rodéo avec un certain talent pour la monte à cru. Sa carrière ne dure cependant pas longtemps... Il ne lui faut pas longtemps avant de réaliser que le métier a des inconvénients autant financiers que relationnels avec le cheval. De plus, il refuse d'entraîner des chevaux comme pour en faire des objets.
Sa rencontre avec Troy Henry, va changer sa vie. ce dernier utilise la technique et la communication qui implique autant le cheval que le cavalier. Les méthodes de Troy Henry ouvrent Pat Parelli à un tout nouveau monde, l'aidant à mieux comprendre les émotions du cheval en tant que proie et la dynamique équitation/performances équestre.
Élève passionné, pat Parelli commence à développer son propre style d'enseignement. Il s'intéresse également aux shows de reining et cutting, auxquels il participe autant avec des chevaux que des mules.

Lorsqu'il rend les chevaux qu'il entraîne à leurs propriétaires, Pat constate que les chevaux régressent. les propriétaires manquent de pratique et comprennent mal leurs montures. Si le cavalier manque de discernement, le cheval perd ses acquis. Pat Parelli décide alors qu'il doit aussi entraîner les cavaliers à discerner ce qui est bon pour leur cheval. Quelques années plus tard naîtront l'institut Pat Parelli et l'université du même nom.
Aujourd'hui, avec ses Parelli Natural Horsemanship Centers et des élèves dans le monde entier, Pat et Linda Parelli cherchent à changer le monde du cheval pour les équidés et les personnes qui les aiment.

Comme quoi, les rêves d'enfant peuvent devenir réalité !

Pat Parelli @Blog Cheval d'Aventure
Pat Parelli @Blog Cheval d'Aventure

Ray Hunt


Ray Hunt est un des figures les plus importantes de l'éthologie équine aux Etats-Unis.
Originaire de l'Idaho, c'est au Nevada qu'il devient cow-boy dans un ranch où les chevaux sont éduqués selon la méthode californienne. Là-bas, les chevaux passent avant les Hommes. Quelques années plus tard, il prend en charge Hondo un hongre difficile de 4 ans aux capacités incroyables. Incapable de l'éduquer seul, il prend conseil auprès de Tom Durance qui accepte de l'aider. Petit à petit, il gagne la confiance d'Hondo, avec lequel il gagnera de nombreux prix prestigieux.

Comme de nombreux dresseurs, Ray Hunt s'aperçoit que le problème ne vient pas des chevaux mais bien des cavaliers. Il développe alors une nouvelle technique d'approche du cheval, moins brutale que celles des cow-boys de l'époque et basée sur la confiance réciproque.
Ray Hunt ne prend pas le cheval comme un simple animal au service de l'homme mais comme un être vivant doué de pensées et d'émotions. Ce principe guide sa méthode. La méthode de Ray Hunt est inspirée des premiers indiens mais aussi des travaux des premiers éthologues équins. elle vise à créer une relation de confiance harmonieuse entre l'homme et le cheval.

Ray Hunt
Ray Hunt @Blog Cheval d'Aventure

Andy Booth


Andy Booth a grandi dans une exploitation agricole en Australie avec un père cavalier de CCE (Concours Complet d'Equitation), et une mère cavalière de dressage. A la ferme, la famille Booth travaillait le bétail à cheval. En résumé,  Andy Booth est né sur une selle.
Premier poney à 4 ans, et déjà des rêves d’aventure en tête ! Le jeune Andy voit les choses en grand, à la hauteur de la démesure du bush australien qui fait son monde. Après 7 années d’internat, pour obtenir son Bac, il retourne à la ferme familiale, et mène une vie de rancher pendant un an, et passe le diplôme de maréchal ferrant.
Il reprend ensuite ses études en Farm Financial Management et obtient une bourse pour aller étudier les chuchoteurs aux USA. Là, il devient l’élève de Pat Parelli (il est aujourd’hui Instructeur Parelli niveau 4). Il suivra Parelli dans ses tournées à travers les Etats-Unis et se fera un nom au fur et à mesure de ses prestations et de ses rencontres avec les grands noms de l’éthologie U.S. comme Buck Brannaman, Monty Roberts ou encore Ray Hunt.

En 1999, il rencontre Stormy, une jument zorse âgée de 2 ans, née du croisement d’un zèbre et d’une jument Quarter Horse. A l'époque, le propriétaire de Stormy ne parvient pas à la manipuler comme il le souhaiterait pour son débourrage. Stormy est une jument méfiante et craintive. Contacté pour son débourrage, Pat Parelli la confit par la suite à Andy. Stormy est quasi-sauvage, apeurée par l’homme et agressive. Booth passera 8 jours avec elle sans discontinuer pour venir à bout de ses peurs en lui montrant qu’il ne représente pas un danger pour elle. S’en suit un débourrage en douceur avant d’être renvoyée chez elle. Malheureusement, Arzell Hale - le propriétaire de Stormy ans le Colorado - rencontre toujours des difficultés. La jument est beaucoup plus réticente avec lui qu’avec son dresseur ! Stormy retourne donc sous la garde d’Andy Booth et commence sa « carrière » éthologique. Bien qu’en pré-retraite depuis 2008, Booth la présente encore montée ou à pied lors de grands événements éthologiques.

Durant sa tournée aux Etats-Unis, Andy Booth est mis en contact avec l’industriel William Kriegel, propriétaire d’une exploitation où les chevaux vivent en liberté sur 240 hectares : le haras de la Cense, à Rochefort-en-Yvelines. En France, il collabore avec plusieurs grands noms du cheval : Julia Chevane (préparation des J.O. d’Athènes), Michel Robert (cavalier de CSO qui a désormais une approche largement éthologique de la préparation du cheval et du cavalier), Nicolas Clément (Prix de Diane), Pénéloppe Leprevost… et bien d’autres !

Andy Booth est le fondateur de la méthode La Cense et co-auteur de La Cense et le CSO avec Michel Robert, et Homme et chevaux naturellement partenaires avec Emmanuelle Hubrech.

Vous avez envie de lui confier votre cheval, contactez l'école Andy Booth.

Andy Booth et Stormy @Blog Cheval d'Aventure
Andy Booth et Stormy @Blog Cheval d'Aventure

Quelques méthodes utilisées


Les 7 jeux de Pat Parelli


Pour sa méthode douce, Pat Parelli s'est inspiré des jeux pratiqués entre les chevaux eux-mêmes, pour les amener à obéir aux ordres sans exercer de force. Les chevaux ont besoin d'un leader qu'ils respectent et à qui ils peuvent se fier. La méthode qu'il emploie se compose de sept jeux à accomplir dans l'ordre suivant :

  • le jeu de l'amitié : l'objectif est de développer une confiance absolue du cheval envers son maître. Pour cela, il faut que le cheval accepte de pouvoir être touché des oreilles jusqu'à la queue. Le maître doit pouvoir s'agiter autant que possible sans que le cheval ne soit perturbé par ses mouvements.
  • le jeu du porc-épic : le but du jeu est de diriger le cheval par une simple pression de doigt sur des points stratégiques. Les chevaux ont un reflex inscrit dans leurs gênes les amenant à aller en opposition au point de pression, c'est-à-dire à mettre tout leur poids. Cet exercice doit apprendre au cheval à céder ou plutôt à s'écarter de la pression. 
  • le jeu de la conduite : c'est un jeu que les chevaux pratiquent également entre eux, que l'on appelle également le jeu de "chasse-chasse". Il s'agit en fait d'un langage de suggestion. Si le cheval ne cède pas à votre suggestion, il va se heurter à la pression physique d'une longe, d'une cravache ou de votre main. Attention, l'objectif n'est pas de heurter le cheval ! C'est à lui de choisir s'il suit votre suggestion ou non.
  • le jeu du yo-yo : le principe est de faire reculer le cheval, puis de le faire avancer vers vous.
  • le jeu du cercle : ce jeu doit permettre au cheval de différencier les trois allures : le pas, le trot et le galop. Le secret de ce jeu est de le laisser tranquille tant qu'il fait ce que vous lui demander. En revanche, s'il adopte une allure contraire, imposez-lui quelque chose d'autre.
  • le jeu du déplacement latéral : cette technique apprend au cheval à se déplacer de côté naturellement.
  • le jeu du passage étroit : ce dernier jeu a pour objectif de rendre le cheval plus confiant en lui-même. Les chevaux n'ont parfois pas conscience de leur propre largeur, ce qui peut devenir un danger lorsqu'ils passent à toute vitesse quand ils se sentent coincés. Le jeu met le cheval à l'épreuve en le faisant passer dans un passage étroit comme une porte, un corridor ou passer entre deux objets.

sabots d'un cheval en stage d'éthologie @Blog Cheval d'Aventure
Sabots d'un cheval et bottes d'un cavalier en stage d'éthologie @Blog Cheval d'Aventure

Découvrez d'autres articles :

Cet article vous a plu ? Partagez-le !