J’ai lu… "Hozho, marcher dans la beauté"

J’ai lu… "Hozho, marcher dans la beauté"

Brèves / Cultures équestres / États-Unis / J'ai lu... 0

Symbole vivant du peuple cavalier, les Indiens Navajo ont exploré au plus profond la communication, à la fois physique et émotionnelle, entre l’homme et le cheval.

Les Amérindiens, "chuchoteurs" visionnaires


Si vous vous intéressez à l'approche éthologique du cheval et de l’équitation, le livre « Hozho, marcher dans la beauté » vous transportera en territoire Navajo et vous permettra de plonger au cœur de cette relation, tout en explorant vos propres attentes équestres.

Stéphane Barbato
Les  Navajos contituent la plus importante tribu amérindienne des USA © Stéphane Barbato

Nathalie Dubuc,  producteur–auteur et cavalière, et Stéphane Barbato, photographe et réalisateur, sont tous deux passionnés par la beauté de cette culture Navajo d'un peuple secret qui se nomme "Dineh". Ils ont décidé de nous faire partager leurs émotions à travers un livre, assorti d’un DVD  de 26 mn  (première partie d'un documentaire qui sera diffusé sur Arte), joliment intitulé « Hozho, marcher dans la beauté ».  Hozho signifiant harmonie en langage Navajo.

Nathalie Dubuc et Stéphane Barbato expliquent ainsi leur démarche : « C’est en voulant raconter ce que la relation avec les chevaux pouvait apporter à l’homme dans sa vie de tous les jours, cavaliers ou pas, que nous sommes remontés aux racines de cette connaissance, au cœur des premiers « chuchoteurs » et des premiers centaures ». Une démarche partagée avec le docteur Sylvain Gillier-Imbs, que nous vous avions présenté sur le blog, à l'origine du Navajo Horse Project.

« Que tes pas marchent dans la beauté »


Tel est le magnifique conseil prodigué par Jones Benally, homme-médecine Navajo qui murmure à l’oreille de ses chevaux sans s'afficher pour autant « chuchoteur» - alors qu'il l'est bel et bien, loin de toute étiquette ! Le livre présente la rencontre avec cet être d’exception et nous permet de mieux comprendre le lien exceptionnel qui unit son peuple aux chevaux.

Stéphane Barbato
Jones Benally, homme-médecine Navajo, est sollicité dans les hôpitaux d'Arizona !  © Stéphane Barbato

En effet, pour les Navajos (précurseurs visionnaires de l’approche éthologique depuis le 19ème siècle !), les chevaux ne doivent pas être considérés comme « inférieurs » aux humains. Ils sont dotés d’une conscience et font partie d’un tout – humains, animaux, nature…  Bien avant d’être des montures, ils sont des compagnons de vie, au même titre que les autres membres de la famille. 

Une "médecine" liée aux chevaux


A l’aube du 21ème siècle, les Navajos vivent en effet à la frontière du monde moderne et d’un monde sacré dans lequel le livre et le film nous immergent en nous permettant de suivre les différents personnages ou familles : de la naissance du tout petit dans l’ancrage de la terre du clan maternel au vieil homme-médecine, garant de la tradition orale. 

On y  découvre que la vie quotidienne sur la réserve est empreinte d’une culture forte, qu’elle soit portée par le navajo expatrié ou l’enfant de la réserve, et depuis toujours liée au cheval. D'ailleurs, le cheval est offert à chaque enfant Navajo et l'un et l'autre seront liés pour toujours - et même après la vie, pour partir ensemble dans le monde spirituel.


Stéphane Barbato
Pour les Navajos, l'homme et le cheval ne sont pas distincts mais intimement  liés © Stéphane Barbato


Les Indiens Navajo vivent dans le nord-est de l’Arizona, aux frontières du Nouveau-Mexique, de l’Utah et du Colorado. Ils forment la plus importante tribu amérindienne des États Unis avec plus de 250 000 personnes. La mémoire collective Navajo est hantée par « La Longue Marche » de 1863 où ils furent déportés dans des conditions terribles vers le Nouveau-Mexique.

Des traditions équestres ancestrales


Depuis, le gouvernement américain n’a cessé de les harceler, en décimant régulièrement leur bétail, mais leurs traditions et le pouvoir thérapeutique de leurs cérémonies les aident à surmonter cette situation difficile. Ils vivent essentiellement de l’élevage et du tourisme et les chevaux font partie de leur quotidien : ils prennent soin d'eux comme ils prennent soin de la planète, et de chaque élément qui la compose, car tout est inter-connecté et donc inter-dépendant...

Hymne aux centaures améridiens


Gageons que ce livre splendide à la portée philosophique, agrémenté de photos envoûtantes montrant à quel point l’homme issu du peuple Navajo et le cheval ne font qu’un, ne vous donnera qu’une envie : s'envoler pour l'Ouest des États-Unis et découvrir Monument Valley ou le canyon de Chelly à cheval, aux côtés de cavaliers Navajo !   




"Hozho, marcher dans la beauté", par Nathalie Dubuc et Stéphane Barbato
Disponible aux éditions Véga/Tredaniel















Partez sur la piste des Indiens Navajos avec Cheval d'Aventure

Lisez aussi sur le blog :